Manchester United
Les derniers espoirs des Red Devils se sont envolés à Old Trafford | ANDREW YATES / AFP

United tire un trait sur l'Europe

Publié le , modifié le

Vaincu (1-0) par une équipe de Sunderland qui ne s’était jamais imposée à Old Trafford, Manchester United a quasiment dit adieu à ses ambitions européennes ce samedi. Les Black Cats prennent eux leurs distances avec la zone rouge, et condamnent Fulham (19e) et Cardiff City (20e).

Le "Théâtre des Rêves" a rarement aussi mal porté son nom que ce samedi après-midi. Peu inspirés en attaque, friables en défense, les Red Devils ont concédé leur septième défaite à domicile de la saison contre Sunderland (1-0), grâce à une réalisation de Sebastian Larsson à la demi-heure de jeu. Au milieu d'une défense mancunienne complètement immobile, l'attaquant suédois éteignait les derniers espoirs européens des locaux. 

En effet, à deux journées de la fin de la saison, United affiche désormais six points de retard sur Tottenham, sixième. Il devra donc espérer deux revers des Spurs, et s'imposer dans le même temps contre Hull City et Southampton, pour arracher une place qualificative pour l'Europa League. Un scénario bien improbable qui confirme la saison-calvaire des diables rouges. L'intérimaire Ryan Giggs n'aura mis que deux matches avant de connaître à son tour la défaite.

A l'inverse, Sunderland n'aurait pas pu rêver meilleur résultat : ce succès leur permet de prendre trois points d'avance sur le premier relégable, à deux journées de la fin. Un bol d'air énorme pour cette formation, habituée à faire tomber les cadors cette saison (Manchester City, Chelsea). En revanche, Fulham (19e) et Cardiff (20e) sont désormais bel et bien en deuxième division après leurs défaites respectives 4-1 et 3-0 contre Stoke (10) et Newcastle (9). Ni Felix Magath ni Ole-Gunnar Solskjaer n'ont donc réussi leur pari. Le promu Cardiff fait simplement l'ascenseur alors que Fulham rejoint un "Championship" qu'il avait quitté en 2001.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer