Tom Davies
Tom Davies, 18 ans, auteur du troisième but d'Everton | PAUL ELLIS / AFP

Un Everton réaliste atomise Manchester City

Publié le , modifié le

Puni par le réalisme d'Everton, Manchester City a lourdement chuté au Goodison Park (4-0) et concède sa cinquième défaite de la saison. Les Citizens sont cinquièmes à dix points du leader Chelsea.

Six tirs, quatre cadrés, quatre buts... Le braquage est parfait pour Everton. Disposés en 3-4-2-1, les Toffees n'étaient clairement pas venus ce dimanche pour faire le jeu. Mais la possession ne fait pas tout (71% au total pour City sur le match). Appliqués en défense et intraitables offensivement, les joueurs de Ronald Koeman ont puni les Citizens par quatre claques en contre, pour plonger Pep Guardiola et ses troupes un peu plus dans le doute. 

La merveille de Davies

C'est donc une leçon de réalisme qu'ont donné les Toffees ce dimanche. Acculés dès les premières minutes dans leur camp, les locaux se contentent de rester très bas et de balancer de longs ballons à Romelo Lukaku. Bonne pioche puisque c'est sur un contre que l'attaquant Belge est allé crucifier Claudio Bravo pour inscrire son 12e but de la saison (1-0, 37e). Passeur décisif sur le premier but, Kevin Mirallas a doublé la mise dès le retour des vestiaires d'un tir croisé parfait (2-0, 47e). 

La recette tactique de Ronald Koeman marche à merveille et chaque contre sent la punition pour des Citizens peu inspirés offensivement. Et c'est Tom Davies, 18 ans seulement, qui est venu régaler Goodison Park. Parti de son propre camp, le jeune milieu de terrain élimine Clichy et Touré d'une merveille de dribble avant de tromper Claudio Bravo d'un amour de piqué après une remise de Ross Barkley (3-0, 79e). Ademola Lookman finira d'humilier les Citizens dans le temps additionnel (4-0, 90e+4). 

Yaya Touré l'avait dit avant le match, Manchester City "ne peut pas laisser l'avance du leader s'agrandir". C'est raté et les hommes de Pep Guardiola (5es avec 42 pts) ont désormais dix points de retard sur le leader Chelsea (52 pts) et pourraient même voir leurs voisins de Manchester United revenir à leur hauteur en fin de journée, si l'équipe de José Mourinho s'impose contre Liverpool en clôture de la 21e journée.

Mathieu Aellen