Tottenham a renoué avec le succès
Tottenham a renoué avec le succès | Adrian DENNIS / AFP

Tottenham à la relance

Publié le , modifié le

Sevré de victoire depuis quatre matches en Premier League, Tottenham a retrouvé le chemin de la victoire en s'imposant largement devant Stoke (5-1). Les Spurs retrouvent provisoirement le top 5.

Après quatre matches sans victoire en Premier League depuis la trêve internationale début novembre, Tottenham a renoué avec le succès en étrillant Stoke. C'est sa plus large victoire de la saison. Harry Kane a inscrit à cette occasion son sixième doublé (en plus d'un triplé). De bon augure à une semaine du déplacement à Manchester City. "C'est comme ça que nous devons jouer à partir de maintenant", a exigé son manager Maurizio Pochettino. "Garder cette cohésion jusqu'à la fin de la saison sera déterminant pour terminer dans les quatre premiers." Avec un match de plus, les Londoniens (5e, 28 pts) se glissent entre Liverpool et Arsenal.

Leicester enchaine, Burnley continue de surprendre

Troisième victoire consécutive pour les Foxes, qui se positionnent à la huitième place en gagnant à Newcastle (2-3). Dans une rencontre emballante, les deux formations ont eu chacune trois périodes de temps forts, dans un mouvement de balancier quasiment parfait. Rapidement mené (Joselu, 4e), Leicester a formidablement bien réagi, en égalisant tout aussi vite (Riyad Mahrez, 20e), puis en prenant l'avantage grâce à sa valeur montante (Demarai Gray, 60e). L'égalisation de l'intenable Dwight Gayle (73e) a un temps laissé penser que les Foxes pourraient perdre la guerre psychologique, mais un but contre son camp d'Ayoze Perez (86e) a définitivement éteint les Magpies. En six semaines, le Français Claude Puel a su prendre en main sa nouvelle formation.

Du côté de Burnley, on continue de sourire. L'équipe surprise de cette première moitié de saison prend six points d'avance sur une autre formation étonnante, Watford, grâce à sa victoire 1-0. Arfield (45e) a immédiatement sanctionné l'exclusion de Marvin Zeegelaar (39e). Burnley est une équipe limitée techniquement (seulement 67% de passes réussies ce samedi), mais diablement réaliste. Septième du classement avec 28 points, elle reste les gros poissons de devant.

AFP