Mauricio Isla (QPR) à la poursuite d'Emmanuel Adebayor (Tottenham)
Mauricio Isla (QPR) à la poursuite d'Emmanuel Adebayor (Tottenham) | JAVIER GARCIA / BACKPAGE IMAGES LTD / DPPI MEDIA

Tottenham double Chelsea

Publié le , modifié le

Tottenham, opposé dimanche à QPR pour son 2e derby en autant de journées de Premier League, a facilement (4-0) pris la tête du peloton des trois équipes à six points devant Chelsea et Swansea. Battu en ouverture, Manchester United s'est à peine rassuré sur la pelouse de Sunderland (1-1).

Heureux il y a une semaine contre West Ham avec un succès 1-0 arraché dans les derniers instants, les Spurs de Pochettino, qui découvrait White Hart Lane, ont cette fois-ci été expéditifs en menant 3-0 après seulement 37 minutes de jeu. Ce qui leur permet même de doubler les Blues à la différence de buts. Si Adebayor a ensuite "sauvé l'honneur" des attaquants en ajoutant un 4e but, l'ex-technicien argentin de Southampton peut remercier un bloc défensif  qui ne s'est pas contenté d'assurer sa 2e "clean sheet" d'affilée après les 14  de l'an passé. 

Une semaine après son but précieux chez les Hammers, le jeune et inconnu défenseur droit Dier a récidivé et fait le break sur corner à la 30e minute. Une sale habitude pour les Rangers (20) qui avaient déjà encaissé 11 buts identiques l'an passé en Championship. Le milieu belge Chadli s'est lui offert un beau doublé (12, 37) tandis que le meneur argentin Lamela, auteur de deux passes décisives est enfin en voie d'acclimatation à l'Angleterre après une première saison délicate. Avec 10 titulaires sur 11 déjà Londoniens l'an passé, les Spurs sont récompensés de leur été nettement plus sage que le précédent. 

Manchester United au ralenti

Dans la foulée de la catastrophique saison précédente, les Red Devils n'ont  donc gagné qu'un seul de leurs cinq derniers matches de championnat. Le  Néerlandais peut il changer la changer la donne sans réussir un fin de mercato  surprise? L'éventuelle arrivée annoncée du Madrilène Angel Di Maria pourrait  réveiller l'équipe. Contre Sunderland c'est pourtant derrière que le manque de repères est  apparu le plus évident alors que l'entraîneur mancunien a décidé de s'obstiner  en 3-5-2.

Rojo pas qualifié, Shaw et Herrera déjà blessés, il n'a pu compter sur  aucune recrue et son équipe ressemblait encore à un tissu rapiécé. Rooney qui a en mire la 3e place d'Henry de meilleur buteur du championnat  d'Angleterre a été bien timide et Mata a été tout heureux de débloquer la  rencontre au quart d'heure de jeu. La confiance ne s'est pourtant pas installée et sur corner, l'ancien  Citizen Rodwell a ramené tout le monde a égalité 13 minutes plus tard. Trop fébriles en défense, les hommes de van Gaal n'ont pas pu non plus compter sur van Persie, de retour de blessure, pour faire la différence devant. Bref le coach néerlandais a du travail devant lui. Mais peut-être pas trop de temps. 

AFP