Ashley Cole Samir Nasri Chelsea Manchester City
Ashley Cole (Chelsea) face à Samir Nasri (Manchester City) | GLYN KIRK / AFP

Torres tord Manchester City

Publié le , modifié le

Grâce à un but de Fernando Torres à deux minutes de la fin, Chelsea est venu à bout de Manchester City lors du choc de la 9e journée en premier League (2-1). Les Blues rejoignent Liverpool à la 2e place du classement alors que les Citizens perdent du terrain et beaucoup d'illusions avec cette 3e défaite en 9 matchs.

Le Chelsea de Jose Mourinho ne séduit pas toujours mais il s'accroche. Alors que son équipe peinait face à des Mancuniens bien organisés, il a fallu que Fernando Torres signe son premier but de la saison en premier League pour offrir les trois points au club londonien. Trois points qui valent très cher. 

Fernando Torres est toujours aussi imprévisible. Capable du pire, comme de rater le cadre seul face au gardien à la 29e minute, comme du meilleur quatre minutes plus tard. D'un coup de rein rageur, l'Espagnol dépose son défenseur et sert Schürrle sur un plateau pour l'ouverture du score (1-0, 33e). Un avantage logique tant les hommes de Mourinho, qui a de nouveau laissé Juan Mata sur le banc, dominent cette première période. Les Citizens, qui souffrent en défense en l'absence de Kompany, s'en remettent au seul génie d'Agüero pour apporter le danger devant le but des Blues. 

Torres n'abdique jamais

La persévérance de l'Argentin est récompensée dès la reprise. Lancé par Nasri, Agüero expédie une frappe d'anthologie du gauche dans la lucarne de Cech (1-1, 48e). Cette égalisation remet les Mancuniens sur les rails et le match est désormais totalement équilibré. En dépit des entrées de Willian et d'Eto'o, des dribbles de Hazard, City tient la baraque et se montre également dangereux, notamment sur un tir puissant de Navas. Mais rien ne semble vouloir bouger, sauf l'écart qui sépare maintenant les deux équipes d'Arsenal en tête de championnat, avant que Torres ne sorte de sa boîte. Profitant d'une mésentente grossière entre Nastasic et Hart, "El Nino" fait parler son flair autant que sa pointe de vitesse pour marquer dans le but vide malgré un angle très fermé (2-1, 88e). Parfois moqué pour son manque de réalisme devant le but, Torres tient-là une magnifique revanche. 

Julien Lamotte