Tadic avec Southampton marque contre Arsenal
Szczesny coupable sur le deuxième but de Southampton, oeuvre de Tadic | REUTERS - ANDREW WINNING

Szczesny torpille Arsenal à Southampton, Lampard délivre City pour presser Chelsea

Publié le , modifié le

A égalité avec Southampton avant cette 20e journée, Arsenal réalise une très mauvaise affaire en s'inclinant chez les Saints (2-0). Deux erreurs du gardien Wojciech Szczesny ont précipité la défaite des Gunners. Pour sa part, Franck Lampard a joué les sauveurs de Manchester City, vainqueur de Sunderland (3-2), qui revient à égalité avec Chelsea, en déplacement à Tottenham en fin de journée. Pluie de matches nuls notamment entre Liverpool et Leicester (2-2) malgré deux penalties de Gerrard, ou entre Newcastle et Burnley (3-3), et West Ham et West Bromwich (1-1).

Un héros et un bourreau. Dans le bon rôle, Franck Lampard, dans le mauvais, Wojciech Szczesny. A Manchester City, l'ancien milieu de terrain de Chelsea, qui avait débuté sur le banc, a inscrit son 7e but de la saison, le 3e de son équipe qui a battu Sunderland (3-2). Ironie de l'histoire, l'ancien des Blues permet aux Citizens de revenir à leur hauteur, et ainsi leur mettre la pression avant leur match à Tottenham. L'ancien milieu de l'équipe d'Angleterre, qui a prolongé son prêt jusqu'à la fin de la saison alors qu'il s'était engagé avec le club de New York après son départ de Chelsea, compte bien jouer un bien mauvais tour à ses anciens coéquipiers. City a souffert pour enregistrer son 14e succès de la saison. Yaya Touré avait pourtant ouvert le score (57e), suivi par Jovetic (67e), mais la rebelion des visiteurs avait été terrible avec un but de Rodweel (68e) et un (sur penalty) de Johson. Et puis, Zorro est arrivé, entré en jeu trois minutes avant, pour rafler la mise à la 73e minute sur cette tête sur un centre de Clichy, sa deuxième passe décisive du jour. C'est son 176e but en carrière en Premier League, soit un de plus que Thierry Henry.

Arsenal et Szczesny se ratent

A l'opposé, Wojciech Szczesny a vécu un enfer. Son équipe d'Arsenal avait pourtant l'occasion de se replacer parmi les quatre premiers pour la première fois de la saison, et renvoyer dans le rang son adversaire du jour, Southampton. Mais le portier polonais a commis deux grosses erreurs. A la 34e minute, il sort au devant de Mané sur le côté gauche de sa surface de réparation, près de la ligne de corner. Mais, parti à l'aventure, il fait ensuite demi-tour, ce qui permet au Sénégalais de tenter et de réussir une frappe en angle fermé, du pied gauche. Koscielny et Metersacker, un peu fautifs eux-aussi, ne peuvent rien faire, et assistent à l'ouverture du score dans u geste comparable à celui de Pauleta contre Marseille et Fabien Barthez en 2004. Ensuite, sur un centre touché par Debuchy, Szczesny préférait se précipiter pour taper du pied le ballon devant son but. Mais il délivrait une passe pour Tadic, qui d'un pointu le trompait pour la deuxième fois (56e). Deux grosses bévues pour autant de buts, c'était clairement trop pour espérer mieux chez les Saints, d'autant que dans le jeu, les Gunners n'ont pas brillé de mille feux, malgré quelques tentatives d'Alexis Sanchez.

A Liverpool, Steven Gerrard a failli endosser les habits de héros. Deux penalties (17e, 40e) transformés par le capitaine des Reds avaient placé son équipe sur les rails du succès à la pause contre Leicester (2-0). Il a inscrit ainsi 23 de ses 24 derniers buts sur coups de pied arrêtés, et est devenu le 3e joueur à inscrire plus de 30 penalties dans sa carrière en Premier League, permettant aussi à Liverpool d'être le premier club de l'Histoire à passer la barre des 100 penalties en championnat anglais. Mais deux buts de Nugent (58e) et Schlupp (60e) ont offert le nul à Leicester (2-2).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze