Dyer Swansea 24022013
Nathan Dyer (Swansea) | GLYN KIRK GLYN KIRK/AFP

Swansea atomise

Publié le , modifié le

Swansea, 9e du championnat anglais, est devenu le premier club gallois à remporter la Coupe de la ligue dimanche à Wembley en écrasant (5-0) Bradford, club de quatrième division, dans un match à sens unique.

Il n'y a pas eu de miracle mais plutôt une longue souffrance et un lent cauchemar. Après avoir éliminé Wigan, Arsenal et Aston Villa lors des trois tours précédents, Bradford, petit poucet par excellence, s'est effondré sous la pression de l'événement et le talent de son adversaire, cette séduisante équipe de Swansea, guidée par l'entraîneur Michael Laudrup. Pour sa première saison au Pays de Galles, l'ancienne vedette danoise poursuit le miracle de cette équipe qui évoluait encore récemment dans les bas fonds du football anglais. Dimanche, ce sont notamment ses recrues, Michu, De Guzman ou Hernandez qui ont porté leur équipe vers le titre, même si l'Anglais Dyer s'est distingué avec un doublé.   

101 ans d'attente

C'est lui qui a d'ailleurs allumé la première mèche, en reprenant de près une frappe de Michu repoussée par le gardien de Bradford Duke (1-0, 16e). Le plan de Bradford, qui était la première équipe de D4 à atteindre ce stade de la compétition depuis Rochdale en 1962 et dont 33.000 fans avaient fait le déplacement à Wembley, tombait déjà à l'eau. Ils auraient voulu défendre et conserver le plus longtemps le 0-0 et espérer un exploit en contre. Mais, il leur fallait désormais se livrer un peu plus et cela a fait les affaires des "Swans" qui ont doublé la mise juste avant la pause par Michu (2-0, 40e) pour son 19e but de la saison.

Au retour des vestiaires, Dyer, après un magnifique mouvement collectif, assommait totalement le petit poucet, dépassé (3-0, 48e). Cette finale tournait même à la leçon onze minutes plus tard après l'exclusion de Duke pour une faute sur Routledge dans la surface. Dyer, qui  aurait voulu son hat trick, et De Guzman se sont disputés le ballon mais le Néerlandais, tireur désigné pour les penalties, n'a pas voulu faire ce cadeau à son partenaire (4-0, 59e). De Guzman s'est ensuite lui aussi offert un doublé (5-0, 90e+1) lors d'une rencontre qui a tourné à la correction. Bradford n'a pu cadrer qu'un tir, à la 87e minute, capté sans danger par Tremmel. L'histoire a été belle mais elle s'est terminée douloureusement pour le club du Yorkshire. Pour Swansea, l'ascension continue. Et il leur aura donc fallu 101 ans pour obtenir leur premier titre majeur. Il était temps...