Luis Suarez
Luis Suarez, l'attaquant de Liverpool | AFP - ANDREW YATES

Suarez le carnassier s'excuse

Publié le , modifié le

Luis Suarez, l'attaquant uruguayen de Liverpool, a présenté ses excuses sur son compte Twitter après avoir mordu le bras du défenseur de Chelsea, le serbe Branislav Ivanovic. Liverpool et Chelsea ont fait match nul 2-2 lors de la 34e journée.

Après les insultes racistes à l'encontre de Patrice Evra, Luis Suarez a de nouveau défrayé la chronique de la Premier League ce dimanche face à Chelsea. Déjà en privant Chelsea de trois points précieux. Mais aussi en mordant Ivanovic, le défenseur des Blues, au milieu de la deuxième mi-temps. Le bras du Serbe se rappellera de cette rencontre, sûrement autant que les supporters qui voient le voisin Arsenal (3e) passé devant eux au classement et l'autre, Tottenham (4e), revenir à un point.

"Je suis triste de ce qui s'est passé cet après-midi. Je présente mes  excuses à Ivanovic et au monde du football pour mon comportement impardonnable. Je suis désolé!!", a déclaré le meilleur buteur de Premier League, auteur  dimanche de sa 23e réalisation de la saison. "Je demande pardon à mon entraîneur, mes coéquipiers et toutes les  personnes du club de Liverpool de les avoir déçus", a-t-il ajouté. S'il n'a pas été vu par l'arbitre Kevin Friend qui n'a pas été amadoué non par la tentative d'Ivanovic de lui montrer la morsure, il pourrait bien être repris par la patrouille. Surtout que ce n'est pas la première fois qu'il "se fait les dents".

Remord

Les joueurs de Premier League ont appris à connaître Luis Suarez. Un attaquant très talentueux, mais parfois à la limite dans l'engagement et dans "l'esprit". Personne n'a oublié sa main en quarts de finale du Mondial 2010 qui a précipité l'élimination du Ghana. L'épisode de dimanche le prouve à nouveau. Déjà aux pays-Bas, quand il terrorisait les défenses bataves, il avait montré les crocs d'un peu trop près au milieu de terrain du PSV Eindhoven Otman Bakkal en novembre 2010. Cela lui avait valu 7 matches de suspension. Il en avait pris 8 après ses propos racistes envers Patrice Evra en octobre 2011.

"Luis a présenté des excuses sans réserve pour son geste d'aujourd'hui (dimanche)", a commenté le directeur général du club Ian Ayre. "Son comportement n'est pas compatible avec celui d'un joueur qui porte le  maillot de Liverpool et Luis est conscient d'avoir déçu, d'abord lui-même, mais aussi toutes les personnes liées au club. Nous traiterons cette affaire en interne et attendons les mesures de la Fédération (FA)", a-t-il ajouté. Cette dernière ne s'est pas encore prononcée et Suarez est donc dans l'attente d'une éventuelle nouvelle suspension. Il a pu toutefois compter sur le soutien de Steven Gerrard, seul joueur à prendre sa défense : "Je pense qu'il serait injuste d'en parler pendant des heures. Il a été de loin le meilleur joueur de la saison. Quand vous jouez de grands matches  de Premier League contre Chelsea, c'est souvent chaud". Le biceps d'Ivanovic peut en témoigner.