rooney wayne hull 122013
Wayne Rooney vient d'inscrire son 150e but avec Manchester United | AFP

Rooney sauve MU pour le Boxing Day

Publié le , modifié le

Les fêtes de Noël ont visiblement pesé pour les joueurs de Manchester United qui ont gagné, mais souffert face à Hull City (2-3). Menés 2-0, les Mancuniens ont renversé la tendance face aux promus, grâce notamment au 150e but de Wayne Rooney, également impliqués dans les deux autres buts. En attendant les autres matches du traditionnel Boxing Day, les Red Devils se retrouvent provisoirement sixièmes du classement de Premier League.

Un soleil radieux, une belle ambiance de fête, un adversaire promu et sans succès depuis quatre rencontres, toutes les conditions étaient réunies au KC Stadium pour voir les hommes de David Moyes empocher les trois points de la victoire. Mais sur un corner a priori anodin, l'apathie de la défense mancunienne a été sanctionnée d'un but de Chester dès la 4e minute. Encore groggys par cette ouverture du score, ou peut-être par les festivités de la veille, les coéquipiers de Patrice Evra allaient même encaisser un deuxième but signé Evans à la suite d'un cafouillage dans les 18 mètres.

Rooney sur les traces de Henry

Danny Welbeck face à Curtis Davies (à droite)
Danny Welbeck face à Curtis Davies (à droite)

Menés 2-0 après 13 minutes, les  Red Devils n'allaient finalement pas tarder à refaire surface. Smalling reprenait de la tête un coup franc de Rooney pour réduire la marque et redonnait du baume au cœur des supporteurs mancuniens (2-1, 19e). Déjà passeur décisif sur le but précédent, Wayne Rooney faisait étalage de son talent en balançant un missile air-sol dans les cages d'Allan McGregor. Auteur de neuf réalisations cette saison, l'international anglais inscrivait là son 150e but en Premier League (2-2, 26e). L'international anglais est désormais le deuxième meilleur buteur de Premier League au sein d'un même club, le premier n'étant autre que Thierry Henry, auteur de 174 buts avec Arsenal.

MU termine à dix

La deuxième période ressemblait à un deuxième round de boxe, celui où le premier uppercut risquait d'être déterminant. Poussés par leur public, les Tigers faisaient jeu égal avec les Red Devils, frappant même la barre transversale sur une tête d'Alex Bruce (63e). Mais alors que l'on sentait encore le club promu capable d'un nouveau coup d'éclat, le malheureux James Chester plaçait une superbe tête dans… ses propres buts. Pressé par un Rooney décidément décisif, le défenseur n'avait pu dévier suffisamment la trajectoire du centre de Young (66e, 2-3). Malgré une sortie quelque peu hasardeuse de De Gea en fin de match, et l'expulsion de Valencia (91e), ce troisième but suffisait aux Mancuniens pour prendre les trois précieux points, et se rassurer un petit peu.

Romain Bonte