Rodgers: Liverpool a "de l'appétit"

Rodgers: Liverpool a "de l'appétit"

Publié le , modifié le

Brendan Rodgers, l'entraîneur de Liverpool, a assuré que son équipe "n'a peut-être pas les meilleures individualités", mais "a de l'appétit", après sa victoire contre Tottenham (4-0), prenant ainsi la tête du championnat d'Angleterre lors de la 32e journée.

"On n'a peut-être pas les meilleures individualités, mais cette équipe a de  l'appétit, a déclaré le technicien des Reds. On a gagné huit matches de suite,  et on va en profiter. Le rêve, c'est pour nos supporteurs, qui veulent gagner  le titre. Il y a longtemps que ce n'est pas arrivé, mais je n'y pense pas.  Aujourd'hui, on a répondu à la question de la pression". Liverpool compte 71 points, deux de plus que Chelsea et quatre de mieux que  City, qui compte également deux matches en moins. "L'an passé, on a fini 7e alors il n'y avait pas cette attente en début de  saison. Maintenant, on y est, en haut du classement, avec cette pression. Je  pense que toutes les équipes perdront encore des points d'ici la fin. Avec  nous, il y a de grandes équipes, des entraîneurs de classe mondiale et on sait  que cela va être difficile. Mais on va faire ce que l'on peut et voir où cela  va nous conduire", a-t-il poursuivi.

"Il n'y aucun doute, City et Chelsea savent que cela ne va pas être une  partie de plaisir quand ils vont venir. Anfield nous porte plutôt qu'il ne nous  dessert. On respecte Chelsea. Depuis dix ans, leur équipe a tout remporté, le  championnat, la C1. Et City est l'une des nouvelles super-puissances du foot  européen. Mais on pense que l'on peut gagner ces matches, parce que nous sommes  une équipe", a encore ajouté le Nord-Irlandais. "Le classement à l'air sympa, s'est réjoui son milieu Jordan Henderson. On  rêve tous de remporter le championnat un jour et là, on a une bonne chance.  C'est match après match et ensuite on voit où on en est. Ce serait spécial,  évidemment, mais il ne faut pas aller trop vite".

"Depuis l'an passé, Liverpool a fait un fantastique travail, a félicité Tim  Sherwood, l'entraîneur des Spurs. Ils sont dans la course. Après deux erreurs  rapides, le match était déjà fini. Ils ont tiré beaucoup de confiance de ça et  ont été de plus en plus forts. On a été battus par meilleurs que nous. C'est  dommage, nos erreurs nous punissent nous-mêmes". "On se doit de prendre le plus de points lors des six derniers matches. Je  souhaite instiller la confiance aux joueurs et leur assurer qu'ils ne sont pas  inférieurs aux équipes contre lesquelles ils butent sur le terrain. Mais les  statistiques ne mentent pas et en terme de points, ce n'est pas assez bon", a  conclu l'entraîneur du 6e du championnat.

AFP