Manchester United
Ashley Young, Wayne Rooney, Danny Welbeck et Chicharito, le cocktail gagnant des Red Devils | AFP - DUANE BURLESON

Revenu record pour Manchester United

Publié le , modifié le

Manchester United a annoncé un revenu annuel record de 433,2 millions de livres (539,6 millions d'euros) en 2013-14, en hausse de 19% par rapport à l'exercice précédent, malgré une saison médiocre sur le plan sportif. Elle avait été marquée par l'éviction après neuf mois de David Moyes et une peu flatteuse 7e place qui privait le club de Coupe d'Europe pour la première fois depuis 1989.

Une légende qui part, un nouveau coach viré au bout de neuf mois et une 7e place indigne du club... ce tableau bien sombre n'a pas empêché Manchester United de réaliser un revenu annuel record. La saison dernière, le revenu du sponsoring est en nette augmentation  (+49%), après la signature en juillet d'un contrat de dix ans avec  l'équipementier Adidas de 750 millions de livres (940 millions d'euros). Ce qui a permis de dégager des bénéfices records de 23,9 millions de livres. Cependant, en raison notamment de la non-participation à la Ligue des  champions, la direction du club table sur une nette baisse de son revenu annuel à l'issue de l'actuelle saison, qui se devrait se situer entre 385 et 395 millions de livres.

Le club du nord de l'Angleterre a également investi 150 millions de livres  pour l'achat de nouveaux joueurs, dont le seul attaquant international argentin  Angel di Maria a coûté 59,7 millions de livres. Selon les chiffres publiés mercredi, les Red Devils ont dû en outre verser 5,2 millions de livres en indemnités à David Moyes, le successeur de Sir Alex limogé en avril. Louis van Gaal, 3e du Mondial brésilien à la tête des Pays-Bas, est le nouveau manageur d'United, toujours à la recherche de son premier succès après trois journées de Premier League.

francetv sport @francetvsport