Premier League : Un nul et deux perdants entre Manchester United et Liverpool (0-0)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Jordan Henderson (Liverpool) proteste alors que Paul Pogba (Manchester United) est au sol à Old Trafford le 24 février 2019
Jordan Henderson (Liverpool) proteste alors que Paul Pogba (Manchester United) est au sol à Old Trafford le 24 février 2019 | OLI SCARFF / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pas de vainqueur et même deux perdants entre Manchester United et Liverpool. Les deux équipes se sont neutralisées dimanche à Old Trafford pour le compte de la 27e journée de Premier League au terme d'un match pauvre en occasions. On retiendra surtout que si les Reds reprennent la tête du championnat à Manchester City, les Skyblues ne sont plus qu'à un point. Pour les Red Devils, c'est pire avec quatre blessés, très inquiétant en vue de leur huitième de finale retour de Ligue des champions contre le PSG le 6 mars prochain.

La tête mais du surplace pour Liverpool. Les hommes de Jürgen Klopp ont obtenu un point sur la pelouse de Manchester United (0-0) et reprennent les commandes de Premier League. Mais les Reds ont livré une petite prestation et peuvent même s’estimer heureux, même s’ils ne comptent plus qu’un point d’avance sur Manchester City. Ils ont même été dominés par des Red Devils entreprenants mais terriblement malchanceux. Ole Gunnar Solskjear a ainsi vu son infirmerie se garnir un peu plus avec trois joueurs sortis en première période et un forfait avant la rencontre. Une véritable hécatombe à dix jours du huitième de finale retour de la Ligue des champions à Paris.

Pour le jeu, il faudra repasser. Le choc de cette 27e journée n’a pas offert un grand match de football, loin s’en faut. Entre deux blocs solides et une certaine frilosité dans la création, la rencontre n’a pas été à la hauteur de l’affiche entre la meilleure équipe d’Angleterre et celle la plus en forme du championnat depuis plusieurs semaines. Les locaux ont bien tenté à plusieurs reprises de se porter dans la surface de réparation des joueurs de la Mersey. Titulaire en pointe, Romelu Lukaku s’est montré plutôt inspiré, à la passe pour Lingard (40’) pour lui-même (45’) ou sur un centre vicieux (90+1’). Mais le gardien brésilien Alisson a sauvé les siens avant la pause, avant de gérer les affaires courantes.

Trois changements avant la pause pour Man U

Car même en ayant la maîtrise du jeu sans avoir le ballon, les coéquipiers de Paul Pogba – dangereux par séquences mais trop inconstant ce dimanche – n’ont pas su faire craquer l’arrière-garde adverse. La faute notamment à leur physique qui les a plombés avant même le retour aux vestiaires. Les Red Devils étaient déjà privés de Nemanja Matic au coup d’envoi, remplacé par Scott McTominay dans le onze titulaire et absent pour les deux prochaines semaines a annoncé l’entraîneur mancunien Ole Gunnar Solskjear. Ils ont aussi dû faire sans Ander Herrera et Juan Mata, touchés musculairement et sortis à la 21e et 25e minute. Et la guigne s’est portée jusqu’au bout, puisque Jesse Lingard, tout juste de retour après s’être blessé contre le Paris Saint-Germain, a dû céder sa place à la 43e minute après un choc avec Alisson. Aucune équipe depuis Burnley en janvier 2015 n’avait dû faire ses trois changements avant la mi-temps en championnat.

Matic, Herrera, Mata, Lingard, ou encore Martial, pas encore revenu à la compétition : la liste des blessés est très préoccupante pour Manchester United. Suffisamment en tout cas pour considérer que ce point du match nul de l’après-midi n’est pas une si mauvaise opération au championnat. Pour Liverpool, qui a également perdu Roberto Firmino sur blessure en première période, ce résultat les replace sur le trône d’Angleterre. Mais la manière confirme que les Reds patinent quelque peu ces dernières semaines en Premier League. Les voilà un peu plus à portée de Manchester City.

Dans l’autre match de l’après-midi, Arsenal a facilement dominé Southampton (2-0) et passe devant Manchester United au classement, à la quatrième place. Auteur de l’ouverture du score, Alexandre Lacazette a signé une très belle prestation avec un quatrième match consécutif à domicile conclu par un but. Le premier Gunner depuis Robin Van Persie en mars 2012 à réussir une performance pareille.