Harry Kane déçu contre Burnley
La frustration de l'attaquant des Spurs, Harry Kane. | LINDSEY PARNABY / AFP

Premier League : Tottenham stoppé dans son élan par Burnley

Publié le , modifié le

Un sacré coup d'arrêt. Malgré le retour de son attaquant star, Harry Kane, Tottenham a flanché. Les Spurs d'Hugo Lloris, qui restaient sur quatre victoires consécutives en championnat, se sont inclinés (2-1) sur le terrain de la vaillante équipe de Burnley à l'occasion de la 27e journée de Premier League. Les Clarets, invaincus en PL en 2019, avaient ouvert la marque par Wood (57e) avant que Kane n'égalise (65e). Mais dans les derniers instants, les hommes de Mauricio Pochettino ont été punis pour leur fébrilité défensive, profitant ainsi à Barnes (83e).

Mauricio Pochettino avait qualifié la rencontre de "finale": "Si nous sommes capables de croire que nous pouvons pousser jusqu'au dernier moment, peut-être que nous pourrons surprendre tout le monde." Et bien c'est raté. Après une première période décevante, marquée tout de même par quelques fulgurances d'Harry Kane, les "Spurs" ont été douchés par la solidité de Burnley. Les "Clarets" ont d'abord ouvert le score sur corner peu avant l'heure de jeu, grâce à une tête de Chris Wood (57e).

Kane, comme si de rien n'était

Kane a ensuite réagi. Le capitaine de l'équipe d'Angleterre, revenu au jeu plus tôt que prévu après sa blessure à la cheville gauche début janvier (Tottenham avait alors annoncé un retour "début mars"), a pris tout le monde de vitesse et montré sa classe pour égaliser. Sur une longue touche de Rose, jouée rapidement, l'Anglais a fait trente mètres avec le ballon, résisté au retour de Mee et glissé sa frappe sous le gardien Heaton (65e). L'égalisation n'a pas empêché les joueurs du Lancashire de pousser, acculant les "Spurs" à plusieurs reprises dans les dernières vingt minutes.

Si Hugo Lloris a repoussé la tentative de McNeil d'un arrêt réflexe (77e), il n'a rien pu faire sur le second but. Tentant le tout pour le tout, Pochettino avait alors lancé le milieu offensif Lamela, aux dépends du défenseur Foyth. Mais le pari n'a pas fonctionné. Pire, il a permis à Burnley de sortir vainqueur. Après un joli mouvement, Gudmunsson est parvenu à centrer au deuxième poteau pour Barnes, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but de Lloris (83e) pour tuer les espoirs de titre des "Spurs".

Avec AFP