Premier League: Tottenham ouvre une enquête sur des cris racistes lancés envers Rudiger lors de Tottenham-Chelsea

Publié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le défenseur de Chelsea, Antonio Rudiger, lors de Tottenham-Chelsea
Le défenseur de Chelsea, Antonio Rudiger, lors de Tottenham-Chelsea | AFP - ADRIAN DENNIS

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lors du derby londonien entre Tottenham et Chelsea, le défenseur des Blues, Antonio Rudiger, aurait fait l'objet de cris racistes. Il a alors averti son capitaine, qui les a également entendus, qui en a fait état auprès de l'arbitre. Les Spurs ont annoncé dans un communiqué qu'ils "prenaient ces allégations très au sérieux" et qu'ils allaient mener une enquête pour découvrir le ou les auteurs de ces faits. C'est la 2e fois que de tels actes surviennent dans les 3 dernières semaines en Premier League.

Après le derby de Manchester le 7e décembre dernier, le derby de Londres entre Tottenham et Chelsea a encore été le théâtre de cris racistes. A Manchester, un supporter a été interpellé, soupçonné d'en être l'auteur. A Tottenham, le club aimerait bien faire de même. "Nous prenons ces allégations très au sérieux et prendrons les mesures les plus énergiques contre toute personne qui se comporte de cette manière, y compris des interdictions de stade", a affirmé le club dans un communiqué, en précisant qu'une enquête avait été ouverte. "Toute forme de racisme est totalement inacceptable et ne sera pas toléré dans notre stade."

A la 65e minute d'un match que les joueurs de José Mourinho ont perdu dans les grandes largeurs, juste après l'expulsion de Son, des jets d'objets interrompent le match. Le gardien de but des Bleus, Kepa, est visé. Mais les discussions se prolongent, avec notamment le capitaine de Chelsea, Azpilicueta avec l'arbitre. Quelques secondes plus tard, un message dans le stade indique que la partie est interrompue pour des "attitudes racistes". Car en plus des objets, Antonio Rudiger a été la victime de cris racistes, et s'en est ouvert à son capitaine. "Toni est venu me voir et ma dit qu'il avait entendu dans le public des bruits de singe et mon travail de capitaine est d'en avertir l'arbitre", expliquait l'Espagnol après le match.

Le défenseur des Spurs, Toby Alderweireld, a affiché sa lassitude face à ce type de comportement: "Il n'appartient pas au football. J'espère qu'ils trouveront les individus rapidement car ce n'est pas bon et nous en avons tous marre." Et son entraîneur, José Mourinho, a lancé: "Tous les clubs sont ensemble face à cette situation, et nous sommes bien évidemment très déçus."