Premier League : Reprise cauchemardesque pour Arsenal et David Luiz

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
David Luiz Arsenal
20 minutes de jeu, 2 buts offerts et un carton rouge pour David Luiz. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'affiche Manchester City - Arsenal promettait un choc entre deux équipes prestigieuses de Premier League. Mais ce qui devait être un bras de fer a très vite tourné en défaveur des Gunners, qui sortiront marqués d'une défaite inquiétante (3-0).

"Il connaît [tous nos secrets]. On se connait très bien et il sait absolument tout sur nous. Notre équipe est la même que lorsqu'il était là. Il a été un des éléments importants de nos succès des dernières années. Il nous a aidés à être qui nous sommes aujourd'hui". Avant la rencontre, Pep Guardiola couvrait d'éloges Mikel Arteta, son ex-bras droit du côté de Manchester City passé chez Arsenal. Des éloges teintés de méfiance au moment d'affronter un adversaire prestigieux alors que toutes les certitudes de jadis se sont évaporées avec l'interruption des compétitions.

Des canons chargés à blanc

Il y avait du suspense et de la curiosité avant ce Manchester City - Arsenal. Si le football avait déjà repris en Allemagne et plus récemment du côté de l'Espagne, une seule grosse affiche a été disputée depuis le mois de mai. Il s'agissait en l'occurrence de la victoire du Bayern Munich contre le Borussia Dortmund (1-0). Les attentes étaient fortes avant le choc entre les Citizens et les Gunners, mais à aucun moment il n'y a eu de bras de fer entre les deux formations tant Arsenal n'a rien proposé ce mercredi soir.

à voir aussi Manchester City dompte facilement Arsenal qui perd beaucoup Manchester City dompte facilement Arsenal qui perd beaucoup

C'est très simple. Les hommes de Mikel Arteta n'ont pas cadré la moindre frappe de la rencontre. S'il y avait au départ une volonté d'opter pour un pressing haut, le bloc londonien a très rapidement reculé pour subir. Il faut dire que le plan d'Arteta a très vite été contrarié par les blessures de Granit Xhaka dès la 4e minute, puis celle de Pablo Mari à la 21e. Les Gunners ont fait illusion jusqu'à la 34e minute, moment où les Citizens ont commencé à appuyer sur la pédale d'accélération, enchaînant 4 occasions en cinq minutes. Extrêmement concentré, Bernd Leno a réussi à retarder l'échéance au maximum.

David Luiz, opération suicide

Il ne peut rien faire lorsque Raheem Sterling se présente face à lui pour le fusiller à bout portant (42'). Leno a été abandonné par sa défense et plus particulièrement David Luiz. Le Brésilien, entré en jeu à la 24e minute, a manqué son intervention sur une passe en profondeur a priori manquée de Kevin De Bruyne. Mais en tentant de contrôler le ballon du genou, il offre une passe décisive à Sterling. Si à cet instant, on peut trouver des circonstances atténuantes à l'entrant, c'est encore lui qui sera coupable sur le deuxième but de City, avec une faute grossière sur Riyad Mahrez dans sa surface de réparation (49') qui lui vaudra une expulsion. 

Pour l'anecdote, David Luiz en est déjà à 4 penalties concédés en Premier League cette saison. Le Brésilien n'est clairement pas l'unique responsable de la défaite d'un Arsenal inoffensif, mais il a clairement facilité les choses pour Manchester City. Les hommes de Pep Guardiola ont ensuite longtemps tourné autour du pot, avant de saler l'addition par l'intermédiaire de Phil Foden, opportuniste après une frappe sur le poteau de Sergio Agüero (90+1'). Les Gunners avaient déjà quasiment rendus les armes, et les 11 minutes de temps additionnel ont sans doute été vécues comme un supplice interminable. Arsenal voit sa série d'invincibilité en championnat en 2020 s'arrêter (8 matches) et reste embourbé à une gênante 9e place. Le canon plombé par ses boulets.