Wayne Rooney l'attaquant de Manchester United contre Newcastle 12012016
L'attaquant et capitaine des Red Devils, Wayne Rooney, a inscrit un doublé décisif contre Newcastle. | OLI SCARFF / AFP

Premier League - Manchester United accroché par Newcastle

Publié le , modifié le

Pourtant largement dominateur en première période et après avoir mené 2-0, Manchester United a finalement craqué en toute fin de partie pour voir Newcastle égaliser grâce à une frappe contrée de Dummett (3-3). Wayne Rooney, deux buts et une passe décisive, avait pourtant tenté de montrer la voie à ses coéquipiers, mais la défense fébrile mancunienne aura permis aux Magpies d'arracher le match nul dans ce match avancé de la 20e journée de Premier League. Un score de parité finalement logique mais qui ne fait aucunement les affaires des Red Devils (6e) puisque West Ham (5e), vainqueur de Bournmouth (3-1), passe devant.

Un match complètement fou ! Tel est le constat final de cette confrontation légendaire de Premier League entre Manchester United et Newcastle. Dans un Saint James'Park plein à craquer, les Magpies sont revenus dans un premier temps au courage et en profitant des errances défensives mancuniennes (2-2, 67e) avant de finalement égaliser dans les derniers instants alors que Rooney (79e) avait donné l'avantage aux Red Devils à dix minutes du terme.

Rooney abandonné par les siens

Et pourtant, tout avait si bien commencé pour Manchester... Dès la 9e minute, Rooney ouvrait la marque sur pénalty. Près de trente minutes plus tard, le capitaine mancunien réalisait une merveille de passe dans la surface pour Lingard qui trompait Elliot à bout de portant mais excentré (2-0, 38e). Du coup, Van Gaal pensait que son équipe avait fait le plus dur d'autant plus que les occasions de mener davantage n'avaient pas manqué (Rooney 28e et Martial 45+1e). Mais les Magpies, 18e de Premier League avant la rencontre et qui n'ont plus gagné en championnat depuis le 13 décembre dernier (2-1, Tottenham), se devaient de réagir pour éviter de sombrer davantage...

C'est alors que Wijnaldum sonnait la révolte juste avant la pause (42e) après un dégagement de la tête grossièrement ratée par Fellaini. Mentalement, c'était idéal pour se relancer. Et cela allait payer. Défensivement fébrile, comme souvent, la formation de Louis Van Gaal allait encore craquer en seconde période. Le Français Sissoko (52e) n'était pas loin d'égaliser mais De Gea veillait bien au grain. Ce qui ne fut pas du tout le cas de Smalling qui accrochait dans la surface Mitrovic. Ce dernier se faisait justice lui-même sur pénalty pour revenir au score (2-2, 67e) ! Partie relancée et même complètement folle puisque Rooney, bien seul, pensait offrir les trois points aux siens après cette frappe lumineuse pleine lucarne (79e, 3-2). Un but somptueux qui servait presque à rien tant ses coéquipiers allaient encore l'abandonner défensivement lorsque Dummet profitait une fois de plus d'un mauvais renvoi de la défense mancunienne pour tromper ras du poteau un De Gea impuissant (90e, 3-3). Bref, Rooney n'aura pas suffi pour faire oublier les gros problèmes défensifs rencontrés par Manchester United (34pts, 6e) qui voit le podium et son rival City (39pts) s'éloigner davantage...

Première victoire pour Rémi Garde, Payet buteur

Dans les autres résultats de la soirée, il faut noter la première victoire en championnat - la deuxième seulement depuis le début de saison - d'Aston Villa depuis le 22 septembre dernier (Birmingham, 1-0). Les Villans de Rémi Garde se sont imposés à domicile 1 à 0 contre Crystal Palace et respire un peu bien que le premier non relégable, Swansea, pointe toujours à huit points... Enfin, Dimitri Payet a marqué avec West Ham qui est allé s'imposer sur la pelouse de Bournemouth (3-1). Les Hammers confirment leur excellente saison et pointent maintenant à la 5e place.