Joli pas de deux entre Gabriel Jesus (Manchester City) et Dembélé (Tottenham)
Duel acharné entre Gabriel Jesus (Manchester City) et Demebélé (Tottenham) | AFP - Ben STANSALL

Premier League - Manchester City se rapproche du sacre en s'imposant à Wembley contre Tottenham

Publié le , modifié le

Une semaine après avoir raté le sacre contre Manchester United, Manchester City s'en est rapproché en allant s'imposer (3-1) dans le choc à Wembley contre Tottenham. Auteurs d'une superbe 1re période très maîtrisée, les Citizens n'avaient viré à la pause qu'à (2-1), avant de faire la différence en contre en 2e période. Les hommes de Pep Guardiola peuvent être couronnés dimanche, si Man Utd s'incline à domicile contre West Bromwich. Ce sera plus certainement le cas dimanche suivant, à domicile, contre Swansea.

Tottenham a perdu très gros. La première défaite en championnat depuis 14 matches arrive bien mal. La victoire de Liverpool condamnait l'équipe à une victoire dans le choc contre Manchester City, pour que la 3e place ne s'éloigne pas. ais Manchester City a montré qu'il avait les moyens d'être champion d'Angleterre avant l'heure.

Trente minutes à courir après le ballon, à voir les vagues des Citizens s'abattre sans parvenir à les contenir. Tottenham a vécu un calvaire pendant trente minutes. Totalement pris à la gorge par Manchester City, l'équipe londonienne a encaissé deux buts très logiquement, sans jamais parvenir à mettre le pied sur le ballon.

Une nouvelle erreur de Lloris

Et encore, cela aurait pu être pire, si Sané n'avait pas trouvé le poteau sur une merveilleuse volée sur laquelle Lloris n'avait pas esquissé un geste (4e), si Gündogan n'avait pas vu son tir dévié en corner (19e), si Lloris n'avait pas boxé un tir puissant de Silva (33e). En revanche, il n'y avait personne pour barrer la route à Gabriel Jesus, parti du milieu de terrain sur un long ballon de Kompany. Un nouveau boulevard s'ouvrait au Brésilien, et celui-ci trompait le gardien français (24e, 1-0). Deux minutes après, l'ancien portier lyonnais voulait combler un nouvel espace, dans lequel s'était engouffré Sterling avec Gabriel Jesus. Sorti à l'aventure, Lloris fauchait Sterling et écopait d'un carton jaune, et d'un penalty, transformé par Gündogan (24e, 2-0).

La première action franche pour les Spurs, intervenait à la 31e minute, avec un tir non cadré de Lamela. Plus pressant dans ce dernier quart-d'heure, les hommes de Pochettino sauvaient leur 1re période sur un coup de billard, Laporte taclant le tir d'Eriksen en renvoyant le ballon sur lui avant qu'il ne finisse au fond des filets (42e, 2-1).

Dominer n'est pas marquer pour les Spurs

Après la pause, la physionomie du match changeait totalement. Manchester City, qui pouvait être sacré champion d'Angleterre en gagnant ce soir et en cas de défaite de Manchester United demain, ne contrôlait plus rien. Signe de ce renversement: à la 63e minute, Gabriel Jesus partait seul au but, mais cette fois, moins rapide et moins lucide, il ne cadrait pas sa frappe. Et lorsque Silva centrait en retrait pour Sterling, celui-ci était contré à l'entrée de la surface par Davies (65e). Les premières occasions des Citizens.

Puis Sterling, sur un centre de Walker repoussé de la main par Lloris, dribblait le gardien mais était contré (72e). Sur le corner, il était là pour reprendre un ballon repoussé par le portier français (3-1, 73e). Sterling avait une nouvelle occasion en contre (74e). L'entrée en jeu de Lucas Moura (73e) apportait quelques élans, comme sur ce centre en retrait pour Eriksen dont le tir était contré (87e). La frappe puissante du Brésilien, des 25m, était repoussée des poings (90e+2).

"Après 10-15 minutes, j'ai dit que nous serions champions. Après tout ce qui s'est passé et les réactions des gens, ces gars sont fantastiques, terribles et incroyables", a réagi Guardiola ajoutant qu'il allait jouer au golf dans l'attente du résultat de United dimanche.