Manchester City
Les joueurs de Manchester City, déçus de l'égalisation de Crystal Palace. | AFP

Premier League : Manchester City concède le nul face à Crystal Palace, Arsenal, Chelsea et Tottenham à l'arrêt

Publié le , modifié le

Manchester City a perdu des points ce samedi lors de la 23e journée de Premier League. Les champions en titre ont été tenus en échec par Crystal Palace à domicile (2-2), et comptent 13 unités de retard sur le leader Liverpool. Arsenal et Tottenham ont aussi concédé le nul, respectivement face à Sheffield United (1-1) et Watford (0-0). Plus tard, Chelsea s'est incliné à Newcastle (1-0).

Mauvaise journée pour les cadors de la Premier League ce samedi. Si Manchester City, Arsenal et Tottenham n'ont pas les mêmes objectifs à ce moment de la saison, tous trois ont été tenus en échec. Les Citizens et les Spurs ont même frôlé la défaite.

City lâche encore des points

On le sait depuis quelques semaines désormais, il sera très dur, voire impossible, pour Manchester City de conserver son titre de champion d'Angleterre. Moins brillants et dominateurs que l'an passé, les hommes de Pep Guardiola, qui fêtait son 49e anniversaire ce samedi, ont laissé filer de nouveaux points (2-2). Face à Crystal Palace, les Skyblues ont traversé toutes les situations.

Dans un premier temps, City était dans la peau du chasseur après l'ouverture du score de Tosun pour Palace (39e). Butant longtemps sur la défense des Eagles, les Citizens ont vu leur serial buteur Sergio Agüero sortir de sa boîte. En cinq minutes, celui qui a dépassé dimanche dernier le total de buts de Thierry Henry en Premier League (175) a inscrit un doublé (82e, 87e) portant son total à 179 unités. Insuffisant. Car dans les arrêts de jeu, Fernandinho a malencontreusement marqué contre son camp sur un centre adverse. Avec deux matches en plus de joués, Manchester City compte 13 points de retard sur Liverpool. Quasiment insurmontable.

Arteta ne passe toujours pas la deuxième

La victoire brillante face à Manchester United (2-0, le 1er janvier) laissait présager un renouveau à Arsenal, et son nouvel entraineur Mikel Arteta. Mais depuis cette première victoire pour le novice, les Gunners calent. Ce samedi, les Londoniens ont longtemps cru accroché la victoire face à Sheffield United, promu étonnant (1-1). 

La jeune pépite d'Arsenal, Martinelli, avait ouvert la marque juste avant la pause. Puis après la mi-temps, Sheffield a été plus présent en attaque, réalisant ses quatre frappes cadrées du match lors de cet acte. Arsenal a fini par craquer à la 83e minute. Troisième match nul pour le club londonien qui pointe à la dixième place à dix points du top 4. 

Mourinho et Tottenham en perdition

Pour les voisins londoniens de Tottenham, le scénario est quelque peu semblable. Un nouveau coach, José Mourinho, et des résultats qui peinent à arriver. Même s'il est arrivé plus tôt que son homologue d'Arsenal sur le banc des Spurs, le Portugais n'a pas encore trouvé la formule. Face à Watford (0-0), Tottenham a enchaîné un quatrième match sans succès (2 nuls et 2 défaites). 

Pour les finalistes sortants de la Ligue des champions, orphelins d'Harry Kane blessé, la conclusion du match peut être contrebalancée. D'un côté, la mauvaise série continue, tout comme celle des matches sans but (3 désormais). De l'autre côté, Watford se présentait dans une bonne forme (13 points en 5 matches), aucun but n'a été encaissé. Il faut tout de même noter que Paulo Gazzaniga a sorti un penalty à la 70e. Au final, Tottenham est classé huitième.

Chelsea surpris

Alors qu'ils pouvaient consolider leur 4e place, les Blues se sont fait surprendre dans le temps additionnel à Newcastle par une tête d'Isaac Hayden sur un centre d'Allan Saint-Maximin (1-0, 90+4). Un épilogue amer pour les Londoniens qui avaient archi-dominé le match avec près de 70% de possession, 19 tirs dont 4 cadrés contre 7 et 2 pour les Magpies qui prennent 4 points d'avance bienvenus sur la zone rouge.

Chelsea n'a pas su concrétiser sur ses occasions, comme ce tir en angle fermé de Ngolo Kanté (34e) ou la tentative de Tammy Abraham repoussée sur la ligne (79e), alors que Newcastle avait touché la transversale sur une tête de Joelinton au milieu du premier acte.

Avec AFP.