Lucas Moura porte Tottenham

Premier League : Lucas Moura porte Tottenham sur le podium, United s'en sort bien

Publié le , modifié le

Tottenham, grâce à un triplé du Brésilien Lucas Moura, s'est hissé provisoirement sur le podium de Premier League après son tranquille succès 4-0 contre le dernier Huddersfield, lors de la 34e journée samedi. Du côté de Manchester United, deux penalties de Paul Pogba ont permis aux Red Devils de s'imposer contre West Ham (2-1) et de rester dans la course à la qualification pour la Ligue des Champions.

Quatre jours après son succès probant contre Manchester City en Ligue des champions (1-0), Tottenham a enchaîné une troisième  victoire, sans but encaissé, dans sa nouvelle enceinte de White Hart Lane. Pour cette rencontre qui s'annonçait à sens unique et en vue du quart de finale retour de C1 mercredi, l'entraîneur argentin Mauricio Pochettino a fait tourner son effectif, n'alignant que quatre titulaires habituels: Lloris, Vertonghen, Sissoko, Eriksen. Malgré vingt-premières minutes sans occasion, les Spurs ont pris l'avantage grâce à une déviation de Fernando Llorente pour Victor Wanyama, qui a devancé Ben Hamer (1-0, 24e). Trois minutes plus tard, le Français Moussa Sissoko, encore impressionnant ce samedi et dont le nom a été scandé à plusieurs reprises par les supporters, a lancé Lucas Moura qui a doublé la mise (2-0, 27e). 

Ce n'était que le début d'une série pour l'ancien joueur du PSG. En fin de match, le Brésilien, à la réception d'un centre de Christian Eriksen a corsé l'addition (3-0, 87e), puis s'est offert un triplé dans le temps additionnel en trompant le gardien d'Huddersfield sur une passe de Heung-Min Son (4-0, 90+3). Les Spurs iront donc en pleine confiance défier City sur ses terres mercredi pour décrocher un billet pour les demi-finales de Ligue des champions. Peut-être sans Harry Wings, très incertain en raison une douleur à l'aine. Si elle se confirme, cette indisponibilité s'ajouterait à celles de Harry Kane, Eric Dier et peut-être Dele Alli.  En fin d'après-midi, Manchester United (6e) reçoit West Ham (11e) et peut, en cas de succès, mettre la pression sur Chelsea et Arsenal dans la course à la quatrième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.
 

Un Manchester United poussif...

La prestation des Red Devils confirme qu'Ole Gunnar Solksjaer, qui a été prolongé à la fin mars, aura décidément beaucoup de travail cet été pour redonner de la cohésion à cette formation. Contre les Hammers, qui sont venus sans pression à Old Trafford, Manchester est tombé dans les mêmes travers qu'au cours des dernières rencontres, voire qu'au cours de la première partie de saison avec José Mourinho. MU a ouvert le score en première période sur un penalty de Pogba (19e), avant d'être logiquement rejoint en début de seconde période (49e). La formation mancunienne, pas assez agressive au milieu de terrain, souvent mise en difficulté tactiquement, a même donné l'impression d'être sur le point de perdre à un quart d'heure de la fin du match. 

Une grossière agression du défenseur Ryan Fredericks sur Anthony Martial a permis à Pogba de donner un avantage définitif aux siens (2-1, 80). Les Red Devils devront montrer beaucoup plus au Camp Nou mardi pour rattraper leur but de retard, après leur piteuse performance de cette semaine en match aller de quart de finale de la Ligue des Champions (0-1). 
   

AFP