Premier League : Liverpool s'impose contre West Ham après s'être fait peur et égale le record de victoires consécutives de City

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Alexander-Arnold a servi Mané sur le troisième but des Reds

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Et de 18 ! Liverpool a remporté une 18e victoire consécutive en Premier League ce lundi face à West Ham, 18e du championnat (3-2). Les Reds ont cependant énormément souffert face aux joueurs de David Moyes. Les Hammers ont ainsi failli être la première équipe de la saison à repartir d'Anfield avec des points au compteur. Avec cette victoire, Liverpool garde 22 points d'avance sur Manchester City et égale le record de victoires consécutives en Premier League, détenu par... les Citizens de Pep Guardiola.

► Le résumé du match

Que ce fut dur pour Liverpool ! Alors qu'ils débutaient cette dernière rencontre de la 26e journée de Premier League avec le statut d'invaincus, et un seul nul en 25 matches, les joueurs de Jürgen Klopp sont passés par tous les états ce lundi soir. Menés 1-2 jusqu'à la 68e minute de jeu, les Reds ont vu leur statut d'invincibles s'éloigner et les records de victoires consécutives leur passer sous le nez. Car il n'était pas question ce soir de lutte pour le titre de champion d'Angleterre, qui leur semble déjà acquis. Comme depuis le début de la saison, les champions d'Europe en titre ont montré qu'ils n'étaient pas une équipe comme les autres, à l'image de leur arrière droit Trent Alexander-Arnold.

La rencontre a pourtant parfaitement débuté pour les joueurs de Klopp, qui ont ouvert le score rapidement grâce à une tête croisée de Georginio Wijnaldum à la retombée d'un superbe centre d'Alexander-Arnold (9e). Trop vite déconcentrés, les Reds ont ensuite subi une égalisation tout aussi rapide que l'ouverture du score, sur un corner bien tiré par Robert Snodgrass, qui a déposé le ballon sur la tête d'Issa Diop (12e). Le défenseur français a devancé Joe Gomez au premier poteau pour tromper Alisson Becker.

Portés par le trio d'attaque Mané - Firmino - Salah, et en l'absence de leur capitaine Jordan Henderson, blessé contre l'Atlético Madrid et absent pour plusieurs semaines, les joueurs de la Mersey n'ont ensuite pas su trouver l'ouverture face aux Hammers de David Moyes. La frappe de Mohamed Salah (15e) a bien été arrêtée par Lukasz Fabianski, celles de Roberto Firmino (29e) et d'Alexander-Arnold (31e, 39e) sont passées proches des buts du gardien polonais et Virgil van Dijk a frappé la transversale d'une tête sur corner (39e).

Dominants sans se créer de réelles occasions franches, Liverpool a été piégé dès le retour des vestiaires. Pablo Fornals, laissé complètement seul dans la surface par van Dijk et Gomez, a pu reprendre de volée un centre de Declan Rice pour le 2-1 (54e). S'en est suivie une longue demi-heure de domination des joueurs de Liverpool pour tenter de revenir au score. Dès son entrée en jeu, Alexander Oxlade-Chamberlain s'est montré dangereux sur une frappe de loin passée de peu à côté (58e) puis Alexander-Arnold s'est également essayé de loin (61e).

Finalement le salut est venu de Salah, qui a profité d'une énorme bévue de Fabianski pour égaliser. L'Égyptien, pour son 15e but de la saison en Premier League, a repris un centre en retrait d'Andrew Robertson, une frappe que le gardien de West Ham a laissé glisser tout doucement entre ses jambes (68e). Malgré une énorme double occasion pour Salah et Firmino (74e), c'est finalement Sadio Mané qui a donné la victoire aux siens, en reprenant un nouveau caviar d'Alexander-Arnold à dix minutes du terme (81e). Les Reds peuvent tout de même remercier leur gardien Alisson, qui s'est montré décisif à quelques minutes de la fin du match en remportant un duel face à Jarrod Bowen (88e).

► Le joueur : Alexander-Arnold, partout, tout le temps

Il est sans conteste l'actuel meilleur latéral droit au monde. Ce soir, l'Anglais a une nouvelle fois montré toutes ses qualités, défensives évidemment, mais surtout offensives, apportant constamment du danger dans son couloir droit. Alexander-Arnold a d'ailleurs délivré ses 11e et 12e passes décisives de la saison en Premier League. Un total qui pourrait être de 13 ce soir si son autre assist du soir pour Mané (85e) n'avait pas été annulée pour un hors-jeu, maintenant le score à 3-2.

Constamment présent dans l'animation offensive des Reds, Alexander-Arnold a multiplié les courses dans son couloir, les centres et a délivré six passes clés (des passes menant à une occasion de but), autant que Robertson. Le latéral droit aurait même pu inscrire un but - il a frappé quatre fois -, mais ses frappes sont passées soit à côté des cages ou ont été bien arrêtées par Fabianski. Alors que son joyau n'a que 21 ans, Liverpool peut être rassuré pour les années à venir, tant son côté droit est bien tenu.

► Le fait : un Liverpool record

Les Reds n'ont failli ne pas y arriver ce soir. Mais ils ont tout de même réussi à s'assurer une 18e victoire consécutive en Premier League cette saison. Une série débutée en octobre dernier face à Tottenham (2-1) lors de la 10e journée et qui s'étend jusqu'à aujourd'hui. Avec cette victoire, les joueurs de Jürgen Klopp font aussi bien que le Manchester City de Pep Guardiola. Entre août et décembre 2017, les Citizens s'étaient également imposés 18 fois d'affilée, avant de craquer contre Crystal Palace (0-0) lors du Boxing Day.

En plus de ce record égalé, les Reds en ont atteint un autre, déjà détenu par le club. Face à West Ham ce soir, Liverpool a remporté une 21e victoire consécutive à domicile en Premier League. C'est aussi bien que le Liverpool de 1972. D'autres records devraient être battus par cette équipe, qui compte déjà 79 points après 26 journées seulement et qui en compte 22 de plus que son dauphin, Manchester City. Le titre se rapproche de jour en jour et pourrait, à ce rythme, être obtenu dès la... 31e journée.