Premier League : Liverpool écrase son dauphin Leicester et prend le large en tête du championnat

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Firmino, buteur pour les Reds face à Leicester

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vainqueur de la Coupe du monde des clubs il y a cinq jours, Liverpool a fait son retour en Premier League avec un match totalement maîtrisé sur le terrain de son dauphin Leicester (4-0). Grâce à un doublé de Roberto Firmino et un énorme match de Trent Alexander-Arnold, les joueurs de Jürgen Klopp se sont imposés au King Power Stadium et prennent treize points d'avance sur leurs adversaires du soir. Avec une telle avance à la mi-saison, l'issue du championnat semble proche d'être jouée.

Une vague Red. Voilà ce qu'a subi Leicester, la meilleure défense de Premier League avant cette rencontre, entre la 71e et la 78e minute. Un déferlement qui a tout emporté sur son passage, alors que Jamie Vardy et les siens commençaient enfin à sortir de leur trou après une première heure totalement maîtrisée par les joueurs de Jürgen Klopp. Avant ces sept minutes de folie propres aux Reds, Leicester n'était mené que d'un but et les espoirs de se rapprocher du leader de la Premier League étaient encore tenaces. Mais à la 78e minute, Liverpool avait inscrit trois buts coup sur coup par James Milner, Roberto Firmino et Trent Alexander-Arnold, et affirmé son statut de leader incontesté du championnat, avec treize points d'avance sur son adversaire du soir et la perspective de plus en plus concrète de remporter un trophée qui échappe au club depuis 1990.

Avant ces trois buts, Liverpool avait su maîtriser la première heure de jeu sans trop forcer, cinq jours après avoir disputé une prolongation en finale de la Coupe du monde des clubs contre Flamengo. Les organismes étaient donc éreintés mais Leicester n'a jamais su en profiter, ne parvenant pas à trouver son buteur Jamie Vardy. Complètement muselés par la défense des Reds, les Foxes n'ont pas été en mesure de tirer une seule fois en première mi-temps. En face, les joueurs de Jürgen Klopp se sont rapprochés progressivement des cages gardées par Kasper Schmeichel, Mohamed Salah étant le premier à bénéficier d'une occasion après une ouverture dans la profondeur de Naby Keïta. Mais l'Égyptien n'est pas parvenu à redresser la course du ballon (10e). Sur sa deuxième occasion nette, Liverpool a ouvert le score, lançant le festival Alexander-Arnold.

Un Alexander-Arnold des grands soirs

À la suite d'un corner, le jeune latéral anglais a déposé un amour de centre pour Firmino, dont la tête à bout portant a battu Schmeichel (31e). L'attaquant brésilien n'est pas celui qui marque le plus au sein de l'effectif de Liverpool mais il est l'attaquant décisif du moment. Après avoir marqué en demi et en finale de la Coupe du monde des clubs, Firmino a été à l'origine et à la conclusion de nombreuses actions. À l'image de cette 74e minute, le Brésilien reprenant un centre en retrait d'Alexander-Arnold. La neuvième passe décisive de la saison pour le latéral anglais, dont les centres au cordeau ont constamment mis en danger la défense de Leicester. Alexander-Arnold a également été à l'origine du deuxième but des Reds, provoquant un penalty en tirant un corner qui est venu toucher la main de Caglar Soyuncu. James Milner, entré en cours de match, s'est chargé de transformer la sentence et inscrire le but du break (71e).

Le match d'Alexander-Arnold, 21 ans seulement, a été ponctué d'un superbe but à l'issue de ces sept minutes de folie proposées par les Reds. Au terme d'une course à haute intensité sur le côté droit lors d'un contre des Reds, Alexander-Arnold n'a laissé aucun chance à Schmeichel d'une superbe frappe croisée au sol (78e). Avec cette victoire sur la pelouse de son dauphin, Liverpool remporte un neuvième match d'affilée en Premier League et prend provisoirement treize points d'avance en tête du classement, en attendant le match de Manchester City demain. Mais avec dix-huit victoires et un nul en dix-neuf journées jouées et une maîtrise totale depuis le début de la saison en Premier League encore affichée ce soir, on voit mal les hommes de Jürgen Klopp s'écrouler et ne pas remporter le championnat pour la première fois depuis 1990. Et si Alexander-Arnold continue d'épater la planète football de cette manière, les Reds n'ont que peu de souci à se faire.