Liverpool Chelsea
Six sur six pour Liverpool en Premier League. | BEN STANSALL / AFP

Premier League : Liverpool continue son sans-faute

Publié le , modifié le

Solides et réalistes, les Reds ont continué leur sans-faute en Premier League en dominant une équipe de Chelsea malchanceuse malgré un éclair de génie de N'Golo Kanté (2-1). Alexander-Arnold et Roberto Firmino ont permis à Liverpool de prendre cinq points d'avance en tête du championnat anglais.

Un six sur six inaugural et les Reds survolent déjà les débats. Frank Lampard à la recherche de sa première victoire à Stamford Bridge, Liverpool en quête de vengeance après sa correction reçue face à Naples en Ligue des champions (0-2). Les éléments étaient réunis pour que l’on assiste à un bel affrontement lors du match phare de cette 6e journée de Premier League. Si la fin de rencontre a été folle, les Blues ont globalement subi le réalisme des champions d'Europe en titre. Mais surtout été malchanceux, à l'image d'un premier acte complètement manqué.

Tout a commencé sur la première incursion de Sadio Mané, fauché par Mason Mount pile l'entrée de la surface. A l'origine de la combinaison du coup franc, Mohamed Salah talonnait le ballon pour un véritable missile lancé à 118 km/h par Alexander-Arnold, arrachant la lucarne d'un Kepa Arrizabalaga pantois. Puis les éléments se sont déchaînés contre les Londoniens. 

Triple coup de massue

Alors que les Blues pensaient avoir égalisé à la suite d'une magnifique action collective ponctuée par un surgissement d'Azpilicueta dans la surface, la vidéo est intervenue pour calmer les ardeurs des locaux. A l'origine de la contre-attaque, Mason Mount, décidément malchanceux, s'est vu signaler un léger hors-jeu annihilant le premier but de la saison du latéral espagnol. L'occasion était trop belle pour que Liverpool n'enfonce pas ses hôtes. Quasiment dans la foulée, Roberto Firmino, complètement oublié par la défense sur un coup franc venant de la gauche, offrait à son équipe le but du break d'une tête rageuse dans la surface. Et comme si cela ne suffisait pas, Christensen allait se blesser en butant contre son coéquipier Fikayo au moment de contrer une énième frappe de Mohamed Salah. Vingt minutes après la blessure de Palmieri. Verdict de la première période ? Deux buts encaissés en deux tirs cadrés et deux défenseurs sortis sur blessure. Quand ça ne veut pas...

L'éclair Kanté

Quand ça ne veut pas, autant mettre son destin entre les mains de l'impensable. Alors que Liverpool faisait le dos rond pour jouer les contres, N'Golo Kanté est sorti de sa boîte. Le champion du monde français s'est mis à tout faire, et surtout, tout bien faire, sur la pelouse de Stamford Bridge. A ses habituelles courses et récupérations dans l'entièreté du terrain, ce dimanche après-midi, Kanté a ajouté à sa panoplie une dangerosité offensive qu'on lui connaît moins. D'abord sur un tir limpide (59e) faisant suite à un mauvais dégagement de Roberto Firmino. Puis, le milieu à tout faire de Chelsea, comme transcendé, s'est mis à dribbler Fabinho pour s'enfoncer dans la surface avant de décocher une frappe du pied droit qui venait se loger en pleine lucarne (71e) malgré trois défenseurs autour de lui. En plus d'inscrire son premier but de la saison, N'Golo Kanté offrait à nouveau de l'espoir aux locaux. 

Complètement transfiguré par cet éclair de génie, le jeu des Blues a alors complètement changé. Acculés par les offensives de Chelsea, les Reds se sont complètement recroquevillés dans leur camp pour défendre sans discontinuer pendant les vingt minutes qu'il restait à jouer. Mais, à l'image du début de rencontre, les locaux n'ont pas eu ce petit coup de pouce de la chance qui leur aurait permis de recoller au score. Ni Michy Batsuhayi (88e), ni Mason Mount (90e) n'ont réussi à concrétiser leur opportunité et pour empêcher Liverpool d'obtenir une première avance avec cinq points de plus que Manchester City en tête de Premier League.