Liverpool frappe un premier grand coup
Liverpool frappe un premier grand coup | Rui Vieira/AP/SIPA

Premier League : Liverpool asphyxie Arsenal et frappe un premier grand coup

Publié le , modifié le

Liverpool a fait régner sa loi. Dans un match de haute intensité, les Reds ont fait le boulot face à Arsenal (3-1). Un doublé de Mohamed Salah et un but de Joel Matip permettent aux joueurs de Jürgen Klopp de s'emparer seuls de la tête du championnat.

Liverpool était simplement trop fort. Pour leur premier gros choc de la saison, les Reds ont fait parler leur supériorité pour venir à bout d'Arsenal (3-1). Les Gunners, qui auront eu les occasions pour ouvrir le score, se sont effondrés en deuxième période, laissant Liverpool maîtriser et dérouler son jeu. Avec un 42e match sans défaite à domicile, Jürgen Klopp et ses joueurs restent plus que jamais intouchables à Anfield et prennent seuls la tête du championnat.

Dans un Anfield frissonnant, Liverpool aura tremblé une bonne trentaine de minutes. Si la pression et les vagues sont du côté des Reds, Arsenal contient le feu et s’offre les premiers retours de flamme. Aubameyang lèche le poteau d’Adrian sur un lob des 25 mètres (11e), avant de laisser la lumière à Nicolas Pépé. Pour sa première sous le maillot des Gunners, l'ancien lillois a frôlé le bizutage parfait. Une superbe frappe enroulée d'abord qui fuit de peu le cadre (31e) puis un plat du pied pas assez appuyé sur un face-à-face avec Adrian (34e), l'Ivoirien a eu les opportunités pour faire la différence mais n'a pas encore retrouvé le réalisme qui faisait de lui l'une des plus fines gâchettes de Ligue 1 la saison passée.

Trois énormes occasions gâchées et payées cash dans la foulée par des Reds enfin efficaces. Une tête de Joël Matip sur corner pour prendre les devants (1-0, 41e), avant le festival Mohamed Salah.  Un penalty parfait dans la lucarne de Leno après un tirage de maillot aussi stupide qu'inutile de David Luiz pour commencer (2-0, 51e), avant d'en refaire voir de toutes les couleurs au défenseur brésilien. Contrôle dos au but puis accélération chirurgicale pour éliminer l'ex-défenseur de Chelsea, rush de 40 mètres et un enroulé du gauche tout en douceur de la niche de Leno (3-0, 58e) sous forme d'ultime coup de massue sur la tête de Gunners simplement inexistants, si ce n'est sur la réduction du score anecdotique de Torreira en fin de match (3-1, 85e).

Pari perdu pour Emery

Seule équipe encore invaincue après trois journées, la formation de Jürgen Klopp s'installe tranquillement en tête de la Premier League. Seul point noir pour le technicien allemand, le manque de solidité défensive avec un troisième but encaissé en trois matches et toujours aucun clean-sheet au compteur. Pour Unai Emery et ses hommes, c'est en revanche un coup d'arrêt, après un excellent début de saison. Le 4-4-2 losange tenté par le coach espagnol, avec Ceballos en N°10, Willock côté gauche et Alexandre Lacazette sur le banc, a laissé des boulevards aux latéraux adverses qui se sont régalés. Arsenal a trop subi et n'a pas su profiter idéalement de la vitesse de Pépé et Aubameyang en contre-attaque. Un pari perdu, et une première défaite pour des Gunners qui, s'ils sont en progrès, ont montré qu'ils restaient encore un ton en dessous des deux cadors de Premier League.

à voir aussi Premier League : Manchester United s'incline en fin de match face à Crystal Palace Premier League : Manchester United s'incline en fin de match face à Crystal Palace