City  21102017
Les Citizens prennent le large en tête de Premier League | Oli SCARFF / AFP

Premier League: les gros à la lutte dans l'ombre de Manchester City

Publié le , modifié le

Manchester City écrase tout et c'est la guerre pour ramasser les miettes: la lutte fait rage pour les places de la Ligue des champions, alors que le leader reçoit Tottenham samedi (17h30 GMT) lors de la 18e journée de Premier League. Avec onze points d'avance sur son dauphin Manchester United, les Citizens semblent déjà se diriger vers le sacre. A domicile, Pep Guardiola et ses hommes tenteront d'améliorer leur record de quinze victoires consécutives en championnat. Ils garderont un oeil du côté de Munich, alors que le Bayern détient le record des cinq grands championnats européens avec 19 succès de rang.

"Tottenham, avec Chelsea, est la plus belle équipe quand il s'agit de jouer. Ils n'attendent pas à ce que l'adversaire (prenne l'initiative), ils jouent leur propre jeu. C'est un énorme test pour nous", a estimé Guardiola, ajoutant que son équipe pouvait encore s'améliorer. Est-ce que ce Tottenham-là, 4e mais à 18 longueurs, peut seulement les freiner? Les Spurs, qui semblaient candidats pour le titre en début de saison, ont connu une incroyable baisse de forme fin novembre-début décembre, avec quatre journées sans victoire. S'ils se sont repris avec deux succès convaincants contre les modestes Stoke (5-1) et Brighton (2-0), ils semblent encore un peu perturbés. A l'image de Dele Alli, remplaçant contre les "Seagulls" et qui peinent à retrouver sa forme de la saison passée. "Nous allons à Manchester en pensant que nous pouvons gagner", a assuré un Mauricio Pochettino "très motivé" à l'idée d'affronter un City "à son meilleur".

Manchester United et Chelsea: un oeil vers le bas

Entre la meute et City, Manchester United et Chelsea vont tout faire pour conserver leur avance sur le peloton. Si Antonio Conte a jugé l'écart trop grand avec le leader, José Mourinho n'a pas baissé les bras. Dévastés après le derby perdu, les Red Devils ont repris confiance contre Bournemouth (1-0). Ils se déplacent à West Bromwich dimanche (14h15 GMT) le coeur un peu plus léger. "C'était important de rebondir, de se battre et de montrer du courage", a raconté Phil Jones. "Il a fallu s'accrocher et serrer les dents." Nul doute que les "Baggies" offriront le même genre de défi. Chelsea est un peu dans la même situation avant d'affronter Southampton samedi (15h00 GMT): défait à la surprise générale par West Ham, le champion a rebondi contre Huddersfield (3-1). Ecrasée contre Leicester (4-1), la défense de Southampton s'apprête à souffrir avec les déchaînés Hazard, Willian et Pedro en face, et même si Morata va sans doute manquer la rencontre.

Liverpool et Arsenal: en peine de régularité

A la lutte pour la quatrième place avec Tottenham, Liverpool et Arsenal enchaînent les trous d'air. Les "Reds" n'ont plus gagné depuis début décembre. Et même avec son "Fab Four" Coutinho, Mané, Firmino, Salah, l'équipe de Jürgen Klopp a calé contre "WBA" mercredi (0-0). Ils trouveront un adversaire tout aussi accrocheur dimanche (16h30 GMT): Bournemouth. Avant cela, Arsenal tentera enfin de gagner un match en décembre. Une défaite, deux nuls, un Giroud qui s'émeut de son manque de temps de jeu, et les situations d'Özil et Sanchez qui n'avancent pas... Une victoire contre Newcastle samedi (15h00 GMT) mettrait du baume au coeur aux "Gunners". "Il n'y a pas du tout de problème", a assuré le jeune Maitland-Niles, qui a fait ses débuts mercredi. "L'entraîneur et les gars ont un plan pour retrouver la victoire." Reste que malgré les ratés, Arsenal n'est pas loin, seulement un petit point de Tottenham et de la C1.

Programme de la 18e journée (heures GMT)
Samedi
(12h30) Leicester - Crystal Palace
(15h00) Arsenal - Newcastle
Brighton - Burnley
Chelsea - Southampton
Stoke - West Ham
Watford - Huddersfield
(17h30) Manchester City - Tottenham
Dimanche 17
(14h15) West Bromwich - Manchester United
(16h30) Bournemouth - Liverpool
Lundi 18
(20h00) Everton - Swansea

AFP