Xhaka
Granit Xhaka | PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP

Premier League : le capitaine d'Arsenal, Granit Xhaka, écarté par Unai Emery

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain suisse et capitaine d'Arsenal, Granit Xhaka, ne jouera pas samedi contre Wolverhampton pour la 11e journée de Premier League, a indiqué vendredi l'entraîneur Unai Emery, une semaine après son remplacement houleux contre Crystal Palace. Il avait été conspué par ses propres supporters, auxquels il avait répondu par des gestes.

"Je n'ai pas en tête de le faire jouer demain (samedi)", a martelé plusieurs fois Unai Emery pressé de questions au sujet de Granit Xhaka. Le capitaine d'Arsenal avait été sorti sous les huées de l'Emirates Stadium à l'heure de jeu face à Crystal Palace. Critiqué en raison de ses prestations médiocres et son leadership insuffisant pour porter le brassard, le joueur avait répondu par des gestes encourageant les supporters à faire encore plus de bruit, puis il avait retiré son maillot avant de rejoindre les vestiaires, en disant au moins deux fois "allez vous faire f.....", selon les images télévisées.

"Une situation qui prendre du temps avant de revenir à la normale"

Emery, qui a laissé de côté la question du brassard à long terme, a présenté sa décision comme une façon de ménager le joueur et surtout l'équipe qui, malgré sa 5e place à 4 points du podium, n'est pas au mieux. Battu à Sheffield United (1-0) puis rejoint par Crystal Palace (2-2) après avoir mené 2-0 en championnat, éliminé de la Coupe de la Ligue au terme d'un match improbable (5-5, 5-4 aux tirs au but), après avoir mené 3-1, 4-2, puis 5-4 à l'entrée du temps additionnel, les Gunners sont en panne de confiance et surtout de régularité. "Je pense que maintenant on doit être concentré à 100% sur le match (à venir), je veux parler des autres joueurs qui vont jouer", a lancé Emery.

à voir aussi Premier League : Arsenal en plein mélodrame Premier League : Arsenal en plein mélodrame

Jeudi soir, Xhaka avait publié un communiqué sur les incidents, justifiant sa réaction par son "sentiment de ne pas être compris par les supporters et (par) des commentaires insultants pendant les matches et sur les réseaux sociaux au cours des dernières semaines et des derniers mois". "Des gens m'ont dit des choses comme 'on va te casser les jambes', 'on va tuer ta femme' ou 'on espère que ta fille chopera le cancer'", a expliqué l'international suisse qui a reconnu s'être "laissé emporter" et avoir eu "une réaction qui a manqué de respect à ceux des supporters qui encouragent notre club, notre équipe et moi-même avec une énergie positive". Avec cette affaire, Unai Emery estime que "le problème avec Xhaka est une situation qui demandera du temps avant de revenir à la normale avec lui et avec nous".

AFP