Negredo, Fernandinho et Yaya Touré (Manchester City)
Negredo, Fernandinho et Yaya Touré (Manchester City) | PAUL ELLIS / AFP

Premier League: City revient sur Arsenal

Publié le , modifié le

Manchester City a complètement relancé la Premier League en écrasant Arsenal (6-3) lors du choc de la 16e journée. Inspirés offensivement, les Sky Blues ont frappé un grand coup grâce notamment à deux buts de Fernandinho. Ils reviennent à trois petits points des Gunners au classement (avec une différence de buts largement supérieure) et s'affirment comme les grands favoris pour le titre de champion qu'ils espèrent récupérer après leur sacre de 2012.

Pour la première fois de son histoire, Arsenal a encaissé (au moins) 5 buts contre Manchester City ! Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce succès ne fût pas volé pour les champions d'Angleterre 2012. Après une dizaine de minutes d’observation, les Citizens accéléraient. Ils trouvaient la faille sur leur première grosse occasion. Un corner de Nasri prolongé par la tête de Demichelis pour une splendide reprise de volée signée Kun Aguero qui fusillait Szczesny (1-0, 14e).

Walcott répond à Aguero

A la 20e minute, une montée décidée de Vincent Kompany offrait une balle de but à Alvaro Negredo, mais l’Espagnol, légèrement décalé côté droit de la surface, tirait à côté de la cage adverse. Quatre minutes plus tard, un tir lointain de Samir Nasri n’inquiétait pas le portier polonais d’Arsenal. Juste après la demi-heure de jeu, City se tirait néanmoins une balle dans le pied. Yaya Touré perdait un ballon à 40 m de son but. Ramsey, qui l’avait bien pressé, orientait le jeu sur le côté gauche pour Mesut Ozil qui centrait en retrait pour Theo Walcott dont la reprise trompait Pantilimon, impuissant (1-1, 31e).

Dans la foulée, les Sky Blues manquaient de reprendre l’avantage : Nasri distillait une merveille d’ouverture pour Negredo qui enroulait trop son tir, le ballon frôlant le poteau (35e). A la 39e minute, les locaux reprenaient l’avantage sur un très beau mouvement : ouverture de Yaya Touré côté droit pour Zabaleta dans la surface, petit centre précis de l’Argentin pour Negredo qui échappait à Laurent Koscielny pour doubler la mise à bout portant (2-1, 39e). Blessé sur l’action après son tâcle désespéré, le défenseur central international était évacué sur une civière, remplacé par Vermaelen. Plus de peur que de mal pour le Gunner que l'on a revu en tribunes ensuite.

Fernandinho régale

Dès l’entame de la seconde période, les Mancuniens tuaient la rencontre sur un tir imparable de Fernandinho après une perte de balle adverse (3-1, 51e). Juste après, Wilshere alertait Giroud au second poteau mais la reprise du gauche de l’attaquant français passait au dessus (52e). Giroud se distinguait de nouveau sur une tête décroisée qui frôlait le poteau après un excellent centre de Sagna (56e). Les Gunners étaient même lésés puisqu’ils auraient dû obtenir un penalty pour une main de Zabaleta dans la surface de réparation (59e).

Qu’importe, trois minutes plus tard, Arsenal réduisait l’écart : après une magnifique passe lobée de Ramsey, Walcott, isolé côté gauche de la surface, enroulait son tir du droit dans la lucarne gauche du but adverse (3-2, 63e). Mais Manchester City réagissait instantanément en inscrivant le but du K.O grâce à David Silva, à la réception d’un bon centre de Nasri, en grande forme aujourd’hui (4-2, 66e). Cela n’empêchait pas les hommes d’Arsène Wenger de repartir à l’abordage. Mais Giroud se voyait refuser un but pour un hors-jeu puis Pantilimon se détendait superbement sur une frappe du gauche de Wilshere (69e). 

A la 74e, bien servi par Nasri, Jesus Navas effaçait Szczesny et trouvait –dans un angle fermé- le petit filet extérieur, ratant ainsi le cinquième but des siens et le septième d’une rencontre offensive à souhait. La preuve, les deux équipes continuaient d’attaquer jusqu’au bout : sur une contre-attaque parfaitement conclue par le duo Fernandinho-Nasri, le Brésilien marquait ce cinquième but attendu par tout le peuple bleu ciel (5-2, 88e). Dans les arrêts de jeu, une tête de Mertesacker et un penalty de Touré alourdissaient un score extraordinaire (6-3). Gloire à la Premier League et à ces deux formations dirigées par deux techniciens portés sur l’attaque !

Le classement du Championnat d'Angleterre