Mahrez
Riyad Mahrez, auteur du deuxième but des Citizens. | PAUL ELLIS / AFP

Premier League : City renverse Chelsea et s'empare de la 3e place

Publié le , modifié le

Bousculé et mené par Chelsea après l'ouverture du score de N'Golo Kanté, Manchester City a su se montrer réaliste pour retrouver sa place sur le podium de Premier League en renversant les Blues grâce à des buts de Kevin De Bruyne et Riyad Mahrez (2-1).

Trois points glanés dans la douleur. Alors que Manchester City avait habitué ses adversaires de Premier League à repartir de l'Etihad Stadium avec un carton en guise de valise, ce samedi après-midi, les joueurs de Pep Guardiola ont eu toutes les peines du monde à dominer une équipe de Chelsea très joueuse. Encaissant l'ouverture du score sur un but de N'Golo Kanté, les Citizens, dépossédés du ballon, ont parfaitement su se remobiliser pour faire barrages aux vagues bleues et jouer les contre-attaques. Cette tactique, imprévue, s'est avérée payante grâce au réalisme de Kevin De Bruyne, Riyad Mahrez (2-1), permettant à Manchester City de retrouver le podium du championnat anglais, aux dépends de leurs victimes du jour. 

Chelsea peut s'en vouloir

Alors que l’on pensait Manchester City, d’humeur très offensive, parti pour tenter de reproduire la fessée infligée aux Blues lors de leur dernière venue à l’Etihad Stadium en février dernier (6-0), le rapport de force s’est très vite inversé. Si les Citizens n’ont pas hésité à pousser dès le coup d'envoi de la rencontre, à l'image de cette frappe de Kevin De Bruyne échouant à quelques millimètres du poteau d'Arizabalaga (4e), le rapport de force s'est très vite inversé. 

Galvanisé par l’idée de tout faire pour ne pas perdre leur belle troisième place de Premier League, Chelsea n’a pas paru effrayé. La révolte des Blues n'a pas tardé à se faire entendre quand Willian (8e), puis Tomori (15e) ont été tout proches d'ouvrir le score. Mais ce n'était que partie remise. Sur le sixième tir tenté des Blues, N’Golo Kanté a surgi de nulle part pour résister au retour de son ami et champion du monde Benjamin Mendy afin de glisser le ballon entre les jambes d’Ederson (21e). Sa façon à lui de fêter sa 150e apparence sous le maillot des Blues, en inscrivant son troisième but de la saison lors de son troisième tir cadré.  

De Bruyne, maître des lieux

Mais les Citizens ont du talent. Et de la ressource. Décidément dans tous les bons coups ce samedi après-midi, Kevin De Bruyne, plein de sang-froid, a éliminé Jorginho d’un somptueux crochet avant de prendre Arrizabalaga à contre-pied de l’entrée de la surface (29e) pour remettre les deux équipes à égalité tout en devenant le seul joueur de Premier League à être impliqué sur neuf buts à domicile cette saison. Le mano a mano était alors définitivement lancé. 

Dépossédé du ballon par une équipe des Blues extrêmement joueuse, City s’en est remis à son aptitude à se projeter très rapidement vers l’avant afin de faire chavirer le navire de Frank Lampard. D’une magnifique percussion sur l’aile droite, Riyad Mahrez a fait exploser Emerson avant d'obliger Azzizabalaga à aller chercher le ballon au fond de ses filets pour la deuxième fois en moins de dix minutes (37e). Très rapide, la formation de Manchester a profité de son moment fort pour tenter de faire le break avant de retourner aux vestiaires mais c’était sans compter la transversale adverse, repoussant une lourde frappe de Sergio Agüero (43e).

Le travail fait, les Citizens se sont concentrés sur les tâches défensives afin de se créer des occasions en contre. Mais ni Riyad Mahrez qui a buté sur Arrizabalaga (65e), ni Raheem Sterling, signalé hors-jeu par le VAR, n'ont réussi à inscrire ce but du break. Heureusement pour City, de l’autre côté du terrain, mis à part pour N’Golo Kanté, tout proche d’inscrire un doublé (54e) et un éclair de génie de Willian (80e), tout paraissait soudainement très compliqué. Le score en leur faveur, les Citizens se sont alors contentés de défendre. Préférant oublier cette fois la manière.

Mais une chose est sûre : Pep Guardiola ne retiendra que la victoire, très précieuse pour revenir à un petit point de la deuxième place détenue par Leicester, et importante psychologiquement à trois jours de pouvoir valider son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions face au Chakhtior Donetsk.