Chelsea surfe sur la vague

Premier League : Chelsea surfe sur la vague, Arsenal sombre dans la tempête

Publié le , modifié le

Chelsea a totalement maîtrisé un match piège contre le 9e du classement, Crystal Palace. D'abord par l'inévitable Tammy Abraham (52') puis par Christian Pulisic (79'), les hommes de Frank Lampard ont confirmé leur bonne forme et entérinent leur bonne position au classement : ils sont désormais les dauphins provisoires de Liverpool. De son côté, Arsenal s'est heurté au mur de Leicester (2-0) et de Jamie Vardy, encore buteur ce samedi.

• Leicester implacable, Arsenal incapable

Les Foxes ne lâchent rien. Semaine après semaine ils confirment que leur place dans le top 4 n'a rien d'usurpée et qu'il faudra être sacrément costaud pour les en déloger. Samedi face aux Gunners, ils ont encore donné une leçon de détermination, d'application et d'investissement, trois valeurs au coeur du projet de jeu séduisant de leur entraîneur Brendan Rodgers.

Un pénalty oublié sur une faute de Matteo Guendouzi et une transversale en début de seconde période sur une frappe de Ndidi, avaient laissé espérer Arsenal qu'il ne rentrerait pas bredouille. Mais Leicester a continué à attaquer proprement et avec un joueur à l'efficacité aussi redoutable que Jamie Vardy dans l'effectif, cela finit souvent par payer. L'avant-centre a repris sa place de meilleur buteur du championnat avec 11 réalisations en ouvrant le score à 22 minutes de la fin.

Sept minutes plus tard, le talentueux milieu James Maddison, appelé en équipe d'Angleterre pour les matches éliminatoires pour l'Euro de la semaine prochaine, a conclu une action de grande classe d'une frappe de l'extérieur de la surface (2-0, 75e). Avec 26 unités, Leicester a un point d'avance sur Manchester City et relègue surtout Arsenal, 6e, à 9 longueurs des quatre premières places qui donnent accès à la C1.

• Chelsea de plus en plus fort

En toute discrétion, les Blues de Frank Lampard - nommé entraîneur du mois d'octobre en Angleterre - sont en train de réaliser une saison plus qu'honorable. Concrétisation de cette entame presque parfaite, Chelsea se retrouve ce samedi à la 2e place au classement provisoire de Premier League, après leur victoire contre Crystal Palace 2-0. 

Frank Lampard avait réalisé un choix fort en amont du match : titulariser le jeune Reece James à la place du capitaine Cesar Azpilicueta, pourtant décisif cette semaine en Ligue des Champions. Son choix a porté ses fruits. Le rookie a fait un match solide sur son côté droit. La défense de Chelsea a été hermétique. Au cours d'une première période où les Eagles n'ont pas cadré le moindre tir, les hommes de Frank Lampard ont totalement dominé sans trouver la faille.

Au retour des vestiaires, Tammy Abraham a ouvert le score après une subtile déviation de Willian (52e,1-0). Ensuite, Christian Pulisic est venu réaliser le break pour les locaux de la tête à dix minutes du terme (79e,2-0). Au classement, Chelsea gagne deux places et se positionne en tant que nouveau dauphin de Liverpool en attendant les autres matchs du weekend. Crystal Palace reste 9e du championnat. 

Son consolé, mais Tottenham accroché

Nous avions quitté Heung-Min Son inconsolable la semaine passée, après son tacle qui avait indirectement causé la grave et spectaculaire blessure de André Gomes. Le Coréen a depuis vécu une semaine qui devrait l'avoir remonté. Entre son carton rouge annulé, son doublé contre Belgrade en Ligue des Champions, et son but ce samedi contre Sheffield, il a en effet eu de quoi se requinquer. Seul petit hic, c'est que Tottenham n'a pas fait une bonne opération.

Contre Sheffield, 5e, le défi a été physique. Après l'ouverture de Son, les hommes de Mauricio Pochettino ont inexpliquablement baissé leurs gardes. La facture aurait d'ailleurs pu être plus sévère, puisque le premier but d'Enda Stevens a été (assez inexplicablement) invalidé par le VAR. L'égalisation - validée cette fois - par l'intermédiaire de David McGoldrick n'a été que justice. 

Avec AFP