César Azpilicueta libère les Blues
César Azpilicueta libère les Blues | Ian KINGTON / AFP

Premier League : Chelsea revient de très loin

Publié le , modifié le

Malmené sur sa pelouse de Stamford Bridge par Watford, Chelsea s'est finalement imposé 4-2 en ouverture de la 9e journée et dépasse son adversaire du jour au classement. Les Blues ont connu un gros trou d'air autour de la pause et les Hornets en ont profité pour prendre les devants 2-1. La persévérance de Chelsea a fini par payer dans les 20 dernières minutes grâce à Batshuayi (71e, 90e+5) et Azpilicueta (87e). Les Blues sont provisoire 4e.

Défaits par Manchester City avant la trêve internationale (1-0), puis battu sur la pelouse de la lanterne rouge Crystal Palace (2-1) avant de concéder le match nul contre la Roma (3-3) mercredi en Ligue des champions, les "Blues" avaient besoin d'un succès pour ne pas s'enfoncer dans la crise. Et elle n'était pas loin, si on en croit le moment de délire d'Antonio Conte, exultant avant de se jeter dans la foule derrière son banc après le but du 3-2 à la 87e minute. Au classement, Chelsea prend provisoirement la 4e place (16 pts) à son adversaire du jour, désormais 5e (15 pts), et ne prend surtout pas plus de retard sur le leader Manchester City (22 pts), qui affronte Burnley plus tard samedi.

Dès le début du match, les joueurs de Watford se montraient à leur avantage, avant que Pedro ne les rappelle à l'ordre. Sur un corner joué rapidement, l'Espagnol, excentré sur droite de la surface, réussissait une magnifique frappe enroulée du droit qui, avec l'aide du poteau, venait se loger dans la lucarne de Gomes (1-0, 11). Mais malgré les multiples tentatives de Pedro et Fabregas, le score en restait là jusque dans le temps additionnel de la première période, quand la reprise de Doucouré se frayait un chemin dans les filets de Courtois (1-1, 45+3). Pire pour les "Blues", les "Hornets" passaient devant dès le début du second acte, par Pereyra servi parfaitement par la pépite Richarlison (1-2, 49).

Conte décidait alors de tenter le tout pour le tout en lançant Batshuayi à la place d'un Morata transparent, puis l'offensif Willian à la place du défenseur Alonso. Régénérés, les "Blues" revenaient au score par Batshuayi sur un centre de Pedro (2-2, 71), puis montraient leur caractère de champions en passant devant quand Willian trouvait la tête d'Azpilicueta, pour une copie conforme de l'égalisation (3-2, 87). Batshuayi s'offrait même un doublé au bout du temps additionnel en remportant son duel face à Gomes (90+5).