Premier League : Chelsea renverse Arsenal en trois minutes et remporte le derby de Londres

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Chelsea.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un derby londonien entre deux équipes malades, ce sont les Blues qui ont réalisé la bonne opération de cette 20e journée de Premier League. Pour la première à l'Emirates du nouveau coach Mikel Arteta, Arsenal a été renversé en l'espace de trois minutes en fin de partie par Chelsea (2-1). Jorginho et Abraham ont répondu à Aubameyang. Arsenal reste englué en deuxième partie de tableau tandis que les joueurs de Frank Lampard se rapprochent de Manchester City.

Humilié il y a moins de 15 jours sur sa pelouse contre Manchester City (0-3), Arsenal était plus bas que terre. L'épisode Xhaka, l'éviction d'Emery, le court intérim infructueux de Freddie Ljungberg... La somme de tous les problèmes des Gunners était résumée dans une prestation plus qu'insuffisante face au champion d'Angleterre. Quelques jours plus tard, un ancien (capitaine) de la maison enfilait le costume d'entraîneur pour porter assistance à une institution en danger.

Il est encore bien trop tôt pour dire si Mikel Arteta est l'homme providentiel, celui qui va redresser la barre d'un navire à la dérive. Mais cet après-midi à l'Emirates pour son deuxième match à la tête de son ancien club, le Basque a participé à la transformation du jeu de son équipe. Une transformation qui a bien failli être gagnante...

à voir aussi Premier League : Jorginho et Abraham délivrent les Blues contre Arsenal Premier League : Jorginho et Abraham délivrent les Blues contre Arsenal

Özil étincelant, le duo Lacazette-Aubameyang retrouvé... un premier acte de qualité

Le nul (1-1) obtenu sur la pelouse de Bournemouth ce jeudi avait offert quelques indications sur le jeu prôné par l'ancien protégé de Pep Guardiola. Et pour ce derby face à Chelsea, à l'occasion de la 20e journée de Premier League, l'entame de match des Gunners a été un témoignage de plus. Du rythme, de l’intensité, de la projection vers l’avant… Arteta avait prévenu en disant vouloir retrouver la confiance des fans par le jeu. Et ses hommes ont tenté d'appliquer cela à la lettre en première période.

Rapidement les locaux prennent plus de risques, jouent davantage dans la verticalité. Lacazette et Aubameyang retrouvent leurs combinaisons magiques, tandis que Mesut Özil rayonne à nouveau en numéro 10 avec des inspirations techniques beaucoup trop discrètes ces derniers temps. Aubameyang est même venu récompenser la domination des locaux de la tête (13e) sur un corner. 45 premières minutes de très bonne facture qui allaient bientôt être éclipsées dans le deuxième acte.

Les Blues ultra-dominateurs en deuxième période

Au retour des vestiaires, Arsenal perd complètement le contrôle du ballon et se fait asphyxier par des Blues bien plus entreprenants. Fer de lance de cette révolte, Jorginho, entré dès la 33e minute de jeu à la place d'Emerson et qui se mue en leader technique du club londonien. 

Les Gunners reculent et se font acculer sur leur but. Sans des sauvetages in extremis de David Luiz ou Mustafi, Arsenal aurait pu craquer bien plus tôt. Ce sera finalement - et cruellement - à la 83e minute que Jorginho viendra remettre les deux équipes à égalité. Trois minutes avant que Tammy Abraham, sur un superbe contrôle orienté mettant à l'amende Mustafi, ne vienne tromper Leno pour la deuxième fois.

2-1, score final. Arsenal reste englué à la 12e place et va terminer l'année 2019 dans la deuxième partie du tableau. Ce dimanche, le club londonien a concédé sa quatrième défaite consécutive à domicile toutes compétitions confondues, du jamais vu depuis... 60 ans. C'est dire si la tâche s'annonce rude et longue pour Arteta.

Côté Blues, on respire enfin après trois défaites lors des quatre derniers matchs. Chelsea est solide 4e et revient à quelques longueurs de Manchester City.