Oscar (Chelsea) échappe à Jordan Henderson (Liverpool)
Oscar (Chelsea) échappe à Jordan Henderson (Liverpool) | GLYN KIRK / AFP

Premier League: Chelsea écarte Liverpool

Publié le , modifié le

Les Blues ont battu les Reds (2-1) ce dimanche lors du choc de la 19e journée de Premier League. Ce court succès permet à Chelsea (40 pts) de rester au contact du leader Arsenal (42) et de son dauphin Manchester City (41). Liverpool (5e, 36 pts) se fait doubler par Everton (4e, 37) et décroche dans la course au titre.

José Mourinho a pu fêter son 70e match sans défaite à Stamford Bridge par une victoire contre un concurrent au titre. La joie qu'il a montrée à l'issue de la rencontre montrait bien que son équipe n'avait pas été franchement sereine tout au long d'une rencontre disputée au cours de laquelle les Reds ont manqué de réussite et de chance (penalty non sifflé pour une faute de Eto'o sur Suarez, 83e). Liverpool a ouvert le score dès la 4e minute sur un but de Skrtel : le Slovaque poussait le ballon avec opportunisme au fond des filets adverses suite à un coup franc venu de la gauche, prolongé par la tête de Suarez et légèrement contré par la main de Ivanovic (0-1).

Hazard répond à Skrtel

Les Blues répliquaient d’abord par une tête décroisée de Cahill (8e) avant de trouver l’ouverture peu après le quart d’heure de jeu : sur une belle attaque dans l’axe à une touche de balle, Chelsea mettait la défense des Reds en danger : Sakho tentait d’écarter le danger en contrant le cuir dans les pieds de Oscar, mais Eden Hazard, qui avait bien suivi, enroulait parfaitement son tir des 20 mètres pour trouver la lucarne de Simon Mignolet, impuissant (1-1, 17e). Le 8e but de la saison en Premier League pour l’international belge.

Les Londoniens prenaient même l’avantage à la 34e minute grâce à Samuel Eto’o. Servi sur la droite de la surface, Oscar réussissait un bon contrôle qui lui permettait de prendre le dessus sur Sakho et d’adresser un centre à ras de terre entre les jambes de l’ancien Parisien : le Camerounais reprenait l’offrande pour donner l’avantage aux siens, la main de Mignolet n’étant pas assez ferme pour sortir le ballon qui achevait sa course dans le petit filet intérieur (2-1). Liverpool réagissaient immédiatement mais Cech sortait parfaitement –main opposée ferme- le tir dévié de Allen (42e).

Petr Cech solide

Les hommes de Brendan Rogers essayaient de revenir dès l’entame de la seconde période mais la superbe tête de Sakho trouvait la barre transversale de Cech (52e), confirmant le manque de réussite des Reds en cette fin d’année, trois jours après un but valable refusé sur la pelouse de Manchester City. Chelsea n’était pas en reste avec un tir de Eto’o repoussé par Mignolet. Liverpool continuait de croire en ses chances. Suarez sollicitait Cech sur une belle reprise de volée cadrée (58e). Puis Coutinho crochetait Azpilicueta mais voyait son tir puissant contré in extremis (59e). Avant une tentative signée Oscar non cadrée (70e) et un tir de Glen Johnson sorti par le très bon Petr Cech (74e).

A 10 minutes du terme, Cahill taclait sévèrement Suarez. Le défenseur s’en sortait bien avec un simple carton jaune. La qualité du match, très bonne lors du premier acte, avait clairement baissé depuis la pause. A deux minutes du terme, Sakho se faisait une élongation sur une accélération de Torres suivi d’un tir détourné par Mignolet. Chelsea parvenait à conserver cet avantage précieux jusqu’au bout. Trois points importants qui lui permettent de rester à l’affût pour un éventuel sacre au printemps. Défait pour la seconde fois consécutive, Liverpool a en revanche beaucoup perdu depuis Noël.

Tottenham déroule

Les Ciel et Blanc ont inscrit le premier essai grâce à Marvin O’Connor après une belle attaque classique et une percée signée Scott Speeding (14e) même si Toulouse a pris l’avantage au score à la pause après notamment un essai de Louis Picamoles juste avant la pause (8-13). 

Mais les locaux ont appuyé sur l’accélérateur dans le deuxième acte et un essai de Joe Rokocoko est venu récompenser leurs efforts à la 64e minute. Les suppoorters de Jean-Dauger ont tremblé jusqu’au bout mais une ultime pénalité a permis aux Bayonnais de s’asurer la victoire tout en privant le Stade d’un point de bonus défensif mérité. Les hommes de Guy Novès n’ont toujours pas gagné à l’extérieur cette saison en Top 14.