Olivier Giroud, lors d'Arsenal-Liverpool.
Olivier Giroud, lors d'Arsenal-Liverpool. | AFP

Premier League : Arsenal et Liverpool se neutralisent (0-0) en clôture de la 3e journée

Publié le , modifié le

Même si le tableau d’affichage est resté vierge, le choc de la 3e journée de Premier League entre Arsenal et Liverpool a tenu ses promesses. Les Reds ont dominé la première période, durant laquelle ils ont trouvé deux fois les montants de Petr Cech. Les Gunners se sont réveillés en seconde pour, eux aussi, échouer sur le poteau de Simon Mignolet. Liverpool reste invaincu et compte désormais deux points de retard sur Manchester City, le leader. Arsenal (9e) n’a toujours pas gagné à l’Emirates Stadium.

Ne vous fiez pas au score : cet Arsenal-Liverpool valait le coup d’œil. Bien sûr, les filets de l’Emirates Stadium n’ont pas tremblé lundi soir. Mais n’allez surtout pas croire que le choc qui clôturait la 3e journée de Premier League fut soporifique. Il nous a juste un peu laissé sur notre faim. Car honnêtement, le spectacle offert par Gunners et Reds méritaient mieux qu’un 0-0. Il ne fait vraiment pas les affaires d’Arsenal, qui n’a donc gagné aucun de ses deux premiers matches à domicile.

Il y a deux semaines, les joueurs d’Arsène Wenger y avaient perdu trois points devant West Ham (0-2). Cette fois, ils en ont pris un. Pas de quoi les extirper du ventre mou : les Londoniens sont scotchés au 9e rang. Ce nul, en revanche, confirme la solidité de Liverpool. Les Reds n’ont pas encaissé le moindre but en trois rencontres. Ils restent invaincus. Et s’ils pointent désormais à deux longueurs de City, ils sont, pour l’heure, les seuls à rivaliser avec le leader mancunien.

Les montants s'en sont mêlés 

Sur ce qu’ils ont montré en première période, les joueurs de Brendan Rodgers méritaient mieux. Pas de chance pour eux, ils sont tombés sur un grand gardien. Petr Cech a sorti un réflexe d’un autre monde devant Christian Benteke, pourtant idéalement placé aux six mètres (38e). Et lorsque le Tchèque semblait battu, il a été sauvé par ses montants. Coutinho a d’abord trouvé sa transversale, dès la 3e minute. Le meneur de jeu brésilien a ensuite buté sur son poteau (44e). La charnière, composée du duo Chambers-Gabriel, était expérimentale. Et jusqu’à la pause, les absences de Koscielny et Mertesacker se sont faites sentir.

En fait, c’est toute l’équipe d’Arsenal qui a traîné les pieds avant de regagner les vestiaires. Le but injustement refusé à Ramsey (7e), sur une passe lumineuse de Cazorla, n’a rien changé à l’impression laissé par les Gunners. Qui sont revenus remontés. Dans le sillage d’un Alexis Sanchez requinqué, ils ont attendu l’heure de jeu pour créer le danger sur la cage de Simon Mignolet. Comme son alter ego, le portier des Reds a pu compter sur un poteau salvateur devant Sanchez (60e). Olivier Giroud, buteur à Crystal Palace (1-2) la semaine passée, n’a pas été plus heureux : au point de penalty, l’attaquant français a croisé la main ferme de Mignolet (70e). Les entrées successives d’Oxlade Chamberlain et de Théo Walcott ont apporté de la vitesse. Mais elles n’ont pas fait plier Liverpool. Même si Martin Skrtel a bien failli tromper son propre gardien, en taclant du bout du pied un centre d’Oxlade-Chamberlain (84e). Il y a des 0-0 qui méritent mieux. Celui-là en faisait clairement partie.