Manchester City - Arsenal
Podolski en duel aérien avec Silva | MAXPPP - LINDSEY PARNABY

Premier League: Arsenal-City, duel de déchus

Publié le , modifié le

Tenant du titre, Manchester City compte déjà sept longueurs de retard sur le leader mancunien à l'heure d'affronter Arsenal, relégué à 18 longueurs. Sortis de la Ligue des Champions comme de la Cup, les Citizens n'ont plus que la Premier League à se mettre sous la dent, alors que les Gunners rêvent encore de podium.

Après le final à suspense de la saison passée,  l'entraîneur Roberto Mancini ne se laisse pas abattre par le retard accumulé  sur United. "Sept points, c'est trop, je ne crois pas que nous le méritions. Il  reste 17 matches, je crois que nous pouvons remonter", a déclaré l'Italien,  dont l'équipe avait comblé un handicap de huit points en six journées la saison  dernière. L'entraîneur attend mieux de ses attaquants, qui n'ont marqué que 41 buts  contre 56 l'année dernière à la même époque. "Il nous manque 15 buts, il faut  qu'ils marquent", a lancé Mancini à l'adresse de Tevez, Dzeko et Balotelli. Agüero, lui, devra attendre au moins le week-end prochain pour faire son retour  après une blessure aux ischio-jambiers. City est aussi privé des frères Yaya et  Kolo Touré, partis à la Coupe d'Afrique des nations.

Mis à part une incertitude concernant Giroud, victime d'une plaie au genou,  Arsenal peut compter sur un effectif pratiquement au complet grâce au retour  dans le groupe d'Abou Diaby, absent depuis plus de trois mois. Les "Gunners" sont à quatre points de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions, occupée par Chelsea. Mais Arsène Wenger doit faire face à la fin de contrat de Theo Walcott à l'issue de la saison, son buteur et enfant du club. "Je suis optimiste pour aboutir à une heureuse conclusion. J'était optimiste la semaine dernier, et je le suis un peu plus cette semaine", a déclaré le technicien alsacien. Il demeure lucide quant à la situation de son équipe, qui s'apprête à disputer 6 matches en 18 jours, dont les chocs face à City, Chelsea et Liverpool. "Je sais que c'est une période vitale pour nous", reconnaît-il. "Nous sommes dans une dynamique positive", avec quatre victoires et deux nuls en championnat depuis le revers à domicile contre Swansea en championnat.