Premier League : Arsenal-Chelsea, le retour à la maison pour Giroud

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Olivier Giroud (Chelsea)
Olivier Giroud (Chelsea) | GLYN KIRK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Un peu moins d’un an jour pour jour après son départ, Olivier Giroud va retrouver l’Emirates Stadium. Samedi, son Chelsea se déplace sur la pelouse d’Arsenal (18h30) pour un match capital dans la course à la Ligue des Champions. L’occasion pour un Giroud en difficulté dans son club de retrouver celui qui l’a fait grandir.

Il n’y a que peu de chances pour qu’Olivier Giroud débute la rencontre Arsenal-Chelsea ce samedi mais à n’en pas douter ses cinq saisons et demi à Arsenal vont, à un moment ou à un autre, surgir dans sa tête. “Ce sera un moment spécial” a reconnu l’attaquant champion du monde l’été dans un entretien à ESPN. Arrivé chez les Gunners en 2012, Giroud a joué plus de 250 matches avec le maillot rouge et marqué plus de 100 buts. S’il n’est pas une légende d’Arsenal, il en est à coups sûrs l’un des visages de la décennie passée. “Les supporteurs d’Arsenal n’oublient pas ce que vous avez accompli, explique le Français dans son entretien. C’était des années fantastiques pour moi, j’ai beaucoup progressé et je leur dois beaucoup. Ce sera exceptionnel pour moi d’y retourner”.

Apprécié à Arsenal, en difficulté à Chelsea

Avant ce derby londonien, Olivier Giroud a tenu à s’expliquer sur son départ d’Arsenal en fin de mercato hivernal la saison dernière. “J’avais besoin de partir parce que Arsène Wenger avait décidé de jouer avec un autre type d’attaquant”, se remémore-t-il. Arrivé six mois plus tôt, Alexandre Lacazette lui était souvent préféré par l’ancien entraîneur d’Arsenal. Mais à l’Emirates Stadium, Giroud n’a laissé que des bons souvenirs.

L'ancien attaquant d'Arsenal Olivier Giroud
L'ancien attaquant d'Arsenal Olivier Giroud © AFP - Ben STANSALL

Un accueil chaleureux devrait faire le plus grand bien à un Olivier Giroud pas vraiment adulé à Chelsea. En tout cas pas par son entraîneur, Maurizio Sarri qui lui préfère régulièrement Alvaro Morata et qui lorgnerait l’arrivée d’un autre attaquant, Gonzalo Higuain qu’il a eu sous ses ordres à Naples. Giroud à Chelsea cette saison, c’est six matches débutés seulement en Premier League, dont un seul disputé en intégralité. Toutes compétitions confondues, le bilan est à peine plus reluisant : 24 matches, 5 buts et 4 passes décisives.

La Coupe du monde a coûté cher à Giroud

En tant que compétiteur, je ne peux évidemment pas être heureux de rester sur le banc, mais je garde cette frustration avec moi et j'essaie de la transformer en énergie positive pour travailler dur à l'entraînement”, s’est défendu Giroud chez ESPN. Après six premiers mois encourageants, Giroud a un peu payé le changement d’entraîneur, de Conte à Sarri, mais aussi sa Coupe du monde victorieuse et donc son retour tardif chez les Blues. “Quand je suis rentré tard de la Coupe du monde, c'était un peu différent parce qu'il y avait un nouveau manager, appuie l’international français (87 sélections, 33 buts). Il a fallu recommencer à lui prouver que tu étais prêt à jouer dans cette équipe. Ça a été un peu difficile pour moi pour être honnête”.

A chaque fois que je joue depuis le début, j'essaie d'apporter quelque chose à l'équipe, de jouer mon rôle, complète le champion de France 2012 avec Montpellier. Il faut jouer quelques matches d'affilée pour être compétitif, c'est donc ce qui est un peu difficile ce dernier mois”. Une situation qui ne devrait pas s’améliorer pour lui qui souhaitera pouvoir entrer sur la pelouse de l’Emirates Stadium ce samedi. Un but serait évidemment la cerise sur le gâteau pour le Français qui a promis qu’il ne le “fêtera pas”. Si Arsenal ne l’a pas oublié, la réciproque est vraie aussi.