Kun Aguero
Kun Aguero s'est offert un quadruplé face aux Spurs | OLI SCARFF OLI SCARFF / AFP

Premier League: Agüero gifle Tottenham et remet Manchester City dans la course

Publié le , modifié le

Habitué depuis la saison dernière à distribuer les gifles, Manchester City a de nouveau infligé une lourde défaite (4-1) à Tottenham samedi en ouverture de la 10e journée. Sergio Agüero a transformé deux penalties. Hugo Lloris en a sorti un autre de l'Argentin, auteur tout de même d'une quadruplé. Les champions d'Angleterre en titre restent à cinq unités du leader Chelsea, qui a parfaitement géré son déplacement du côté de Crystal Palace (1-2). Le voisin Arsenal a lui arraché un nul inespéré à domicile contre Hull City (2-2).

Quand Sergio Agüero croise la route de Tottenham, il ne fait pas les choses à moitié. Pour le plus grand bonheur de Manchester City. Comme la saison passée, les Mancuniens ont offert du spectacle et des buts au public de l'Etihad Stadium. Les Citizens, grâce à l'Argentin auteur de quatre buts et après deux matches sans victoire à domicile, se sont rassuré en dominant Tottenham (4-1), au terme d'une rencontre marquée par quatre penalties, une première depuis Bradford-Derby en 2000, seul match à en avoir délivré autant dans l'histoire du championnat. Manchester City reste à cinq points du leader Chelsea, vainqueur à Crystal Palace (1-2).

Après les deux gifles reçues par City la saison dernière (6-0 et 5-1), Tottenham s'est cette fois-ci incliné devant la force d'Agüero. L'Argentin a offert un récital offensif en faisant d'abord la différence sur Kaboul dans la surface (13e, 1-0), puis en signant deux penalties (20e, 2-1 et 68e, 3-1) avant de transformer une ouverture millimétrée de Fernandinho (62e, 4-1). Grâce à ce quadruplé, et malgré un nouveau penalty stoppé par Lloris (31e), Agüero a dépassé Carlos Tévez pour devenir meilleur buteur de l'histoire de Manchester City en championnat avec 61 buts. Pourtant, Tottenham aurait peut-être pu éviter une nouvelle claque. Mais Joe Hart en a voulu autrement en repoussant un penalty de Soldado (62e), qui aurait permis aux Spurs d'égaliser pour la deuxième fois. Par fois, un match se joue à un petit rien. Pour le reste, il y a Agüero...

Chelsea fait le job, Arsenal sauve les meubles

Mis sous pression, Chelsea a bien géré son déplacement à Crystal Palace (1-2). Les Blues, en infériorité numérique après l'expulsion d'Azpilicueta (40e), se sont détaché très tôt dans la partie grâce à Oscar (6e, 0-1). Cesc Fabregas, positionné derrière Rémy titulaire en pointe, a mis les siens à l'abri avant l'heure de jeu (51e, 0-2). La réduction du score de Campbell (90e, 1-2) au bout du temps réglementaire est restée anecdotique. Chelsea confirme son début de saison exceptionnel avec huit victoires en autant de matches de championnat disputés.

C'est en revanche plus compliqué pour Arsenal. Les hommes d'Arsène Wenger ont arraché le nul (2-2) en toute fin de rencontre contre Hull City. Vite rattrapés par Diamé (17e, 1-1) après l'ouverture du score d'Alexis Sanchez, les Gunners se sont à nouveau fait surprendre après la pause. Hernandez (46e, 1-2), oublié de Mertesacker et Monreal, a placé une tête qu'il a longtemps cru gagnante. Mais Danny Welbeck, héros de l'Emirates Stadium, a trouvé la faille dans le temps additionnel (90e+1, 2-2). Un résultat qui relègue Arsenal à cinq unités du podium.