Chelsea-Southampton
Nemanja Matic et Cesc Fabregas désabusés lors de la défaite de Chelsea contre Southampton. | JUSTIN TALLIS / AFP

Premier League - 8e journée : silence, Chelsea coule…

Publié le , modifié le

Chelsea a concédé samedi contre Southampton (1-3) une quatrième défaite en huit journées de Premier League. Déjà battus en milieu de semaine par le FC Porto en Ligue des champions (2-1), les Blues s’enfoncent encore dans leurs doutes et pointent désormais à la 16e place du classement, à déjà dix points du leader Manchester City.

Quasiment tout en bas désormais, le champion en titre tourne en moyenne  désormais à un point par match et se traine à la 16e place. Déjà battu mardi à Porto, Jose Mourinho, qui reconnaissait traverser "la  pire période de sa carrière", perd actuellement un match sur deux et il n'a que  cinq point d'avance sur la lanterne rouge Newcastle, qui l'avait déjà bien  bougé il y a une semaine. "Mou" a maintenant les dix jours de la trêve internationale pour tenter  quelque chose après trois matches sans victoire, sous peine de voir la  situation dégénérer. Tout avait pourtant bien commencé avec le 4e coup-franc d'affilée de  Willian (10). Mais tout s'est aussi vite déréglé face à Southampton, 9e avec 12  points. Davis a logiquement égalisé avant la pause (44) et, tout aussi logiquement  puisque Chelsea continuait d'être apathique, Mané (60) et Pellè (72) ont ajouté  deux autres buts ensuite pour conserver leur invincibilité en déplacement cette  saison et surtout assurer la 1re victoire à l'extérieur de Ronald Koeman depuis  dix matches. Ce qui est inquiétant, c'est que, même mené, Chelsea n'a jamais semblé  capable d'enrayer ce scenario. Pour la 1re fois dans son histoire, l'équipe  concède même trois buts à domicile avec le Portugais à sa tête. Essayé devant, Falcao n'a rien apporté tandis que derrière, Terry a pris  l'eau sur le deuxième but et pourrait rapidement retrouver le banc duquel il  avait été extrait. Dans les autres rencontres, West Ham n'a plus faire mieux que 2-2 à  Sunderland et chute du podium (5).

City tout en haut

Tout en haut, City compte désormais 18 points, deux de plus que ManU avant  son choc contre des Gunners provisoirement repoussés à la 6e place. Newcastle a eu sa chance, menant à l'Etihad après le premier but de  Mitrovic (17e), le premier de son équipe à l'extérieur cette saison. Mais Agüero, muet en championnat depuis la 2e journée, s'est ensuite fâché  tout rouge. D'abord en égalisant avant la pause (42), puis en frappant quatre  autres fois en 13 minutes (49, 50, 60, 62). Il est le cinquième joueur de l'histoire de la Premier League à réaliser  cette performance, le record du championnat, et le premier depuis le Bulgare  Dimitar Berbatov, le 27 novembre 2010 avec Manchester United contre Blackburn. Avec également deux passes décisives au compteur, Kevin de Bruyne a lui  aussi participé à la fête, en inscrivant son 4e but (53) en cinq matches face à  un adversaire complètement dépassé. Une performance d'autant plus remarquable que City évoluait sans son  capitaine habituel Kompany, ni son pivot Yaya Touré au milieu. Son buteur argentin, préservé à partir de la 64e minute, devrait lui  peut-être arborer plus souvent le brassard... Avec son penalty en C1 mercredi,  Agüero referme donc une semaine à six buts en deux matches. Respectivement victorieux 2-0 et 2-1 de West Browmich Albion (17) et  Norwich (13), Crystal Palace (3) et Leicester (4) en profitent en effet pour  les doubler. Alors qu'Agüero revient brutalement parmi les meilleures gâchettes  du royaume avec six buts, Vardy, grâce à un penalty chez les Canaries, reste  seul en tête avec sept réalisations.