Lacazette et Aubameyang
Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang | AFP

Pourquoi la mue d'Arsenal passe par une victoire à Old Trafford

Publié le , modifié le

Sorti grand vainqueur du North London Derby disputé samedi face à Tottenham (4-2), Arsenal poursuit sa marche en avant. Sous la houlette d’Unai Emery, les Gunners ont entamé leur mue et tiennent enfin leur match référence. Mais la véritable renaissance d’Arsenal passe par une victoire à Old Trafford, mercredi soir, où les Londoniens n’ont plus gagné en championnat depuis 2006. Une éternité.

Arsenal ne pouvait pas mieux aborder son déplacement sur la pelouse de Manchester United. Tombeurs de Tottenham ce week-end (4-2) au terme d’une des plus belles batailles livrées cette saison en Premier League, les Gunners ont fait le plein de confiance. Il n’y avait qu’à voir les visages des joueurs et des supporters après le but de Lucas Torreira pour s’en persuader. L’Emirates Stadium n’avait d’ailleurs plus connu pareille ambiance depuis des lustres, à l’aube des dernières années Wenger, qui coïncident avec la profonde décadence du club 13 fois champion d’Angleterre.

Le départ du manager français au profit d’Unai Emery cet été a permis d’insuffler un nouvel élan aux Gunners, qui restent sur une incroyable série de 19 matches sans défaite. C’est bien simple, les coéquipiers d’Alexandre Lacazette n’ont plus perdu depuis août et un revers sur la pelouse de Chelsea (2-3). Malgré ce très bon début de saison, quelques doutes subsistaient quant à la capacité d’Arsenal à battre les équipes membres du « Big 6 ». La victoire face aux Spurs a permis d’en finir une bonne fois pour toute avec cette spirale négative, que les Gunners entretenaient depuis plus d’un an. Leur dernière victoire en championnat face à un « gros » de Premier League remontait au 18 novembre 2017 et une victoire (2-1), déjà face à Tottenham.

La malédiction Old Trafford

Arsenal monte en puissance, mais n’aura pas le temps de souffler. À peine remis de leurs émotions que les Gunners doivent enchaîner avec un déplacement sur la pelouse de Manchester United, actuel sixième du championnat. Une rencontre particulière pour les Canonniers,  qui ne se sont plus imposés à Old Trafford depuis 2015 lors d’un match de FA Cup (1-2). Pire, si l’on ne tient compte que du championnat, les Londoniens n’ont plus gagné dans le Théâtre des Rêves depuis 2006. Arsène Wenger et Sir Alex Fergusson étaient encore à la tête des deux équipes, et Arsenal venait de disputer sa première et unique finale de Ligue des Champions. Une autre époque !

C’est dire si la mission d’Unai Emery s’avère complexe, d’autant que les Red Devils n’ont pas le choix : ils doivent l’emporter s’ils veulent rester en course pour les places européennes. Tenus en échecs ce week-end sur la pelouse de Southampton (2-2), les hommes de José Mourinho connaissent un début de saison compliqué, auquel le manager portugais n’est pas étranger. Sa récente altercation avec Paul Pogba aurait même provoqué une crise au sein du vestiaire mancunien. 

En froid depuis le début de saison, les deux hommes auraient eu un nouvel échange vigoureux après la rencontre de samedi. « Tu es un virus pour nous, tu tues la mentalité des gens bons et honnête qui t’entourent » aurait ainsi lâché Mourinho, mécontent de l’investissement du milieu de terrain français contre Southampton. Il faudra pourtant bien que les deux hommes s’entendent mercredi, si Manchester United veut réenclencher une dynamique positive. Avec déjà 4 défaites au compteur depuis le début de saison, les coéquipiers d’Anthony Martial sont bien loin des standards du rival Citizen, leader invaincu de Premier League.

La prudence selon Emery

Une situation délicate qui pourrait profiter à Arsenal, même si Unai Emery reste prudent, et connaît la difficulté de s’imposer à Old Trafford : «Ce sera un très gros challenge pour nous, qui confirmera notre bonne forme ou qui indiquera s'il nous faut faire plus. Ce sera très compliqué de gagner là-bas parce que c'est une très bonne équipe avec de très bons joueurs soutenus par de nombreux supporters. Mais ce sera un match excitant et nous sommes très motivés » a expliqué l’ancien entraîneur du PSG en conférence de presse.

Après des années de galère dans l’antre des Red Devils, une victoire d’Arsenal mercredi face à United serait un énorme coup. Elle donnerait un peu plus de crédit à Unai Emery, qui a déjà largement gagné la confiance des supporters anglais. Mais si Arsenal veut confirmer son renouveau, si les Gunners veulent donner du sens à leurs ambitions retrouvées, une première victoire à Old Trafford semble essentielle. Elle en dirait long sur les possibilités de cette équipe, qui pourrait alors bien s'inviter dans la course au titre.

Emilien Diaz @EmilienDiaz