Samir Nasri
Samir Nasri vers l'Espagne | PAUL ELLIS / AFP

Pour suivre Chelsea, City a besoin du vrai Nasri

Publié le , modifié le

Fantomatique lors de ses deux derniers matches, Samir Nasri manque cruellement de régularité cette saison. Comparé à "une Ford Fiesta" par Chris Waddle la semaine passée, le milieu de terrain français est obligé de réagir s’il veut que Manchester City, à cinq points de Chelsea, rêve encore du titre. Révolte attendue dès ce mercredi contre Leicester (20h45).

C’est l’une des plus belles saillies de ce début d’année. Elle est signée Chris Waddle, l’ancien ailier de l’OM à l’humour toujours piquant, et c’est Samir Nasri qui encaisse. Dans la foulée de la défaite des Citizens face à l’armada catalane (1-2), en Ligue des champions, le Britannique lâchait : "Samir Nasri a refusé de se comparer à Andrés Iniesta. Il a bien fait. Face au Barça, on aurait plutôt dit une Ford Fiesta". Le tacle est violent mais légitime, tant l’impact l’ancien international français a été minime face aux Catalans.

Absent dans les grands rendez-vous

Peu en vue, Nasri a encore moins vu touché de balles six jours plus tard, contre Liverpool (0-1). ESPN lui a même infligé la pire note du match, soulignant son manque de créativité et son inconstance. Preuve que le Français est l’un des métronomes des Citizens, ses performances individuelles médiocres correspondent aux prestations franchement décevantes de Manchester City depuis dix jours. Les deux dernières fois que Nasri a marqué, face à Stoke puis face à Newcastle, son équipe s’est baladée (victoires 4-1 puis 5-0). Problème : les deux réalisations en question sont les seules du natif de Marseille cette saison en dix-neuf matches de Championnat (contre sept buts lors du précédent exercice).

En outre, dans les grands moments, le meneur de jeu a tendance à s’effacer. Il n’y a que face à la Roma, début décembre, que Samir Nasri a porté les siens. Depuis, City attend. Et s’impatiente, avec cinq matches sans victoire lors des sept dernières rencontres. Le Daily Express a même annoncé que le club était prêt à vendre le Français pour faire des économies et s’offrir un joueur plus constant et plus complet en la personne du jeune Isco (22 ans). Une rumeur en forme d’avertissement pour Nasri qui, comme lors de 19 des 20 derniers matches de Manchester City, devrait être titularisé ce mercredi contre Leicester (20h45) pour la 28e journée du Championnat.

Chelsea prêt à s'échapper

Les hommes de Manuel Pellegrini n’ont pas le droit à l’erreur en accueillant la lanterne rouge. Derrière, les Gunners (qui se déplacent sur le terrain de QPR) ne sont qu’à quatre longueurs et maintiennent la pression. Devant, Chelsea, boosté par son sacre en Coupe de la ligue, pourrait s’échapper en cas de victoire face à West Ham. Les Blues semblent inarrêtables et ce n’est pas la dynamique actuelle de City qui va affecter leur capital confiance.

Le programme de la 28e journée :
(20h45)
Manchester City - Leicester
Newcastle - Manchester United
Queens Park Rangers - Arsenal
Stoke City - Everton
Tottenham - Swansea
West Ham - Chelsea
Liverpool - Burnley

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer