Boswinga Chelsea et Ramsey Arsenal
Ramsey (Arsenal) | AFP - GLYN KIRK

Phénoménarsenal !

Publié le , modifié le

Incroyable vainqueur de Chelsea (3-5), Arsenal a enchaîné sa 5e victoire consécutive et continue sa remontée au classement de la Premier League après cette 10e journée. Manchester United, qui s'est timidement imposé à Everton (0-1), s'est à moitié rassuré. Manchester City, toujours intraitable en ce début de saison après sa victoire sur Wolverhampton 3-1, reste en tête. En soirée, Liverpool a dominé West Bromwich 2-0.

Hat-trick pour van Persie

Bons pour la casse il y a encore quelques semaines, les Gunners sont de nouveau une redoutable machine de guerre. Canonnier en chef, Robin van Persie a martyrisé la défense vieillissante de Chelsea, à l'image de John Terry, en inscrivant un somptueux triplé. Avec déjà 12 buts à son actif depuis le début du championnat, le Néerlandais avait pris l'habitude de porter à bout de bras son équipe mais, depuis quelque temps, "RVP" n'est plus seul. Le jeu des Londoniens a retrouvé sa fluidité caractéristique en attaque, le milieu s'est renforcé et la défense n'est plus aussi fébrile. Face à équipe ainsi transfigurée, Chelsea a touché ses limites. Certes, les Blues ont mené au score grâce à une tête du toujours bien placé Lampard (1-0, 14e) mais, dans le jeu, Arsenal avait déjà pris l'ascendant. Et se retrouvait récompensé par un magnifique jeu en triangle Ramsey-Gervinho-van Persie, ce dernier n'ayant plus qu'à pousser le ballon dans le but vide pour égaliser (1-1, 36e). Mais Chelsea, bien que dominé, reprenanit pourtant l'avantage juste avant la pause par un but peu académique de Terry (2-1, 45e). Mal payés, les Gunners allaient se montrer terriblement plus réalistes au retour des vestiaires.

C'est d'abord Andre Santos qui profitait de l'apathie de la défense des Blues, et d'un Cech étonnamment statique, pour égaliser (2-2, 49e) avant que Walcott ne donne l'avantage aux hommes de Wenger après une accélération dont il a le secret (2-3, 55e). Les partenaires de Malouda, entré en jeu en fin de match, poussaient pour ne pas perdre la face dans ce derby londonien et Mata, d'une frappe flottante, redonnait espoir à Stamford Bridge (3-3, 80e). Il restait alors 10 minutes à chacune des deux équipes pour faire la différence et c'était le moment choisi par van Persie pour ressurgir. Le Néerlandais profitait d'une glissade de Terry pour s'en aller tranquillement crocheter Cech (3-4, 85e) puis, dans un dernier coup de rein, il inscrivait son troisième but d'une frappe de mule en total déséquilibre (3-5, 90e). Arsenal tient un succès de prestige et remonte à la 6e place du classement, à trois petits points de sa victime du jour.

City ne perd pas le rythme

Moins brillants que lors de leur triomphe contre Manchester United (6-1) la semaine dernière, les "Citizens" se sont imposés grâce à des buts de Dzeko  (52), son neuvième de la saison, Kolarov (67) et Adam Johnson (90+1), tous marqués en seconde période. Ils ont terminé le match à dix après l'exclusion de Kompany pour une faute qui a aussi valu un penalty transformé par Hunt (75). Malgré la densité du calendrier (City joue à Villarreal mercredi en C1), l'entraîneur Roberto Mancini a aligné dès le début du match la plupart de ses titulaires pour ne pas gâcher la victoire historique d'Old Trafford, mais curieusement pas son compatriote Balotelli, l'homme en forme du moment avec ses cinq buts en quatre journées, entré seulement en fin de rencontre.

United ne se rassure qu'à moitié

Dans l'autre match choc, Manchester United a effacé la claque reçue le week-end dernier face à City (1-6). Mais en partie seulement. Car si les Red Devils se sont imposés à Everton, la manière, elle, a laissé à désirer. Comme si les cicatrices du derby n'étaient pas encore refermées… Car après une première demi-heure épatante, conclue par un but de Chicarito bien servi par Evra (0-1, 19e), les hommes d'Alex Ferguson ont encore semblé convalescents. Certes, ils ont contrôlé sans trop de difficultés les offensives des Toffees mais ils ont souvent joué avec le feu, comme sur ce coup-franc de Baines qui échoue sur la transversale de De Gea (39e) ! Opposé à son ancienne équipe, le Français Louis Saha, pourtant en verve ces dernières semaines, n'a guère eu l'occasion de se mettre en évidence. Grâce à ce court succès, M.U revient provisoirement à deux points de City, qui joue un peu plus tard.

Arsène Wenger (entraîneur d'Arsenal) : "C'était absolument fantastique à voir. En première mi-temps, les deux équipes ont eu des occasions. En deuxième mi-temps, nous avons complètement dominé le match et nous nous sommes créé occasion sur occasion. Nous avons serré le jeu en milieu de terrain. Dans l'ensemble, nous avons montré de la qualité et aussi de la force mentale car être mené juste avant la mi-temps par une équipe comme Chelsea et revenir n'était pas facile.

Julien Lamotte