Pep Guardiola Bayern
L'entraîneur du Bayern Munich, Pep Guardiola | AFP - GUIDO KIRCHNER

Pep Guardiola "veut entraîner en Premier League"

Publié le , modifié le

Quinze jours après l'annonce de son départ du Bayern Munich, Pep Guardiola a donné une conférence de presse où il lève (un peu) le voile sur ses futures intentions. L'entraîneur espagnol, qui sera libre en juin prochain après trois saisons en Bavière, a annoncé son intention d'entraîner en Premier League. Manchester City, Manchester United ou encore Chelsea devraient se livrer à une belle lutte pour attirer l'un des techniciens les plus convoités du Vieux Continent.

Si Zinédine Zidane a trouvé un premier banc, Pep Guardiola, lui, n'est pas encore au chômage, mais il est déjà en quête d'un nouveau défi. Son départ du Bayern Munich a été officialisé en fin d'année dernière et l'Espagnol sait déjà où il veut rebondir l'été prochain. Et comme attendu, il désire découvrir le championnat anglais. C'est lui-même qui l'a annoncé lors d'une conférence de presse donnée ce mardi. "Je veux entraîner en Premier League" a-t-il déclaré d'emblée. Un appel du pied aux prestigieux clubs que sont Manchester United, Manchester City et Chelsea, qui ne devraient pas tarder à solliciter le Catalan. S'il a tenu à remercier le Bayern Munich pour la confiance qui lui a été accordée, il a reconnu qu'après deux saisons et demi - cela fera trois saisons en juin prochain -, le club et lui-même avait besoin d'un nouveau défi.

Pas encore décidé

A 44 ans, Pep Guardiola ne devrait pas prendre une nouvelle année sabbatique comme après son départ du Barca en juin 2012 après quatre saisons triomphantes mais harassantes à l'image des Clasico tendus avec le Real de José Mourinho. Il veut rebondir tout de suite mais ne sait pas encore où. "Je n'ai pas encore décidé quel serait mon nouveau club, a précisé Pep. Quand j'aurai un nouveau club, le club le communiquera. Pour le moment, je ne peux rien dire car il n'y a rien de sérieux". Depuis plusieurs mois, la rumeur de l'arrivée de Guardiola en Premier League était insistante. Elle est officielle désormais. Manchester City, où se trouvent deux de ses anciens dirigeants du Barca, Txiki Begiristain et Ferran Soriano, est en pôle pour le faire signer. On parle d'un contrat d'une vingtaine de millions d'euros par an mais un départ du Bayern n'était pas une question d'argent, seulement l'idée d'une volonté de se frotter à de nouveaux défis. Il a d'ailleurs précisé qu'aucun joueur ne l'accompagnerait en Angleterre mettant fin (pour le moment) aux rumeurs du mercato.

Envie de découvrir l'ambiance des stades anglais

Quatre ans en Catalogne, c'était une de trop selon Guardiola. La quatrième avait été la plus pénible. Il ne voulait pas refaire cette erreur. "Trois ans dans un club, c'est suffisant pour  moi. Je veux de nouvelles expériences dans une nouvelle ville, une nouvelle ligue et de nouvelles personnes", a expliqué Guardiola. En Angleterre, il espère découvrir l'ambiance et les émotions de ces stades. "C'est un défi, mais il me faut des défis pour donner le meilleur de moi-même". "J'espère que Rummenigge (le patron du Bayern) et le staff comprennent mon choix, je serai désolé s'ils étaient déçus de mon choix", a ajouté Pep, précisant qu'il parlera du sujet "pour la première fois" avec ses joueurs lors du stage hivernal au Qatar qui débute mercredi. Double vainqueur de la Bundesliga, Pep Guardiola est bien parti pour s'offrir un troisième titre de champion d'Allemagne d'affilée, mais il sait que son bilan sera jugé sur sa capacité à gagner la C1. "Gagner la Ligue des champions fera de mon passage ici un succès complet", a-t-il indiqué. Enfin, Guardiola a eu un mot pour Zidane, l'autre entraîneur dans la lumière ce mardi à qui il souhaite le meilleur, et pour son successeur au Bayern, Carlo Ancelotti. "Carlo est l'entraîneur parfait pour cette équipe. Je suis sûr que tout ira bien pour lui et pour le Bayern".