Kanté

N'Golo Kanté dispensé d'entraînement par Chelsea

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain international français N'Golo Kanté a été dispensé par Chelsea de l'entraînement en petit groupe en raison de craintes liées au coronavirus, a indiqué le club à l'AFP, confirmant une information du quotidien The Telegraph.

Le journal "décrit correctement la situation", a répondu un porte-parole du club londonien au sujet de l'article qui expliquait que le champion du monde, présent mardi pour la première séance, avait été autorisé par son entraîneur Frank Lampard à ne plus venir au centre d'entraînement à partir de mercredi.

Le journal expliquait que Kanté, dont le frère, Niama, est mort d'une crise cardiaque peu avant la Coupe du Monde 2018, et qui a perdu son père quand il avait 11 ans, n'était pas rassuré par la reprise, même allégée, de l'entraînement.

Entraînement à domicile

En mars 2018, Kanté avait fait un malaise et perdu connaissance dans le vestiaire du centre d'entraînement des Blues. Les tests cardiaques menés ensuite n'avaient rien révélé d'inquiétant, mais il avait été laissé au repos pour le match suivant contre Manchester City. Pour le moment, le joueur continue à s'entraîner chez lui et la durée de cet arrangement reste incertaine.Kanté avait été testé négatif au coronavirus avant la reprise des séances par petits groupes de 5 et en respectant les mesures de distanciation sociale. Le milieu de terrain est loin d'être le seul joueur à craindre pour sa santé ou pour celle de ses proches.

à voir aussi Premier League : Inspections surprises pendant les entraînements, trackers GPS, une reprise sous surveillance Premier League : Inspections surprises pendant les entraînements, trackers GPS, une reprise sous surveillance

Dès mardi, l'attaquant et capitaine de Watford, Troy Deeney, avait annoncé qu'il ne retournerait pas s'entraîner pour ne pas risquer de ramener le virus à la maison et de contaminer son fils de 5 mois qui souffre de difficultés respiratoire. Deeney avait souligné que les personnes noires ou appartenant à des minorités ethniques avaient un risque bien plus élevé d'être contaminées et de mourir du Covid-19.

La première vague de tests généralisés au sein de l'élite anglaise avait cependant donné des résultats plutôt encourageants avec 6 cas positifs sur 748 échantillons. Un entraîneur adjoint de Burnley, un joueur et deux membres du staff de Watford et deux autres personnes d'un même club, mais non-identifiés, sont les 6 cas positifs.

AFP