Mancini-Nasri
Roberto Mancini | AFP - IAN KINGTON

Nasri admet "ne pas avoir été bon pendant huit mois"

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain Samir Nasri, critiqué par son entraîneur durant sa saison avec Manchester City, a reconnu "ne pas avoir été bon pendant huit mois", dans un entretien publié par le Times.

"Pendant huit mois, je n'ai pas été bon. Je comprends ce qu'a dit  l'entraîneur (Roberto Mancini) car c'est frustrant d'avoir un joueur de qualité  qui n'a pas de bonnes performances", a dit le Français. "A un certain moment, il n'y a plus qu'à mettre (ce joueur) sur le banc et  aller voir la presse pour obtenir une réaction. Et ça a marché. Avant, je  n'acceptais pas bien les critiques en public, mais (Mancini) veut que les  joueurs donnent le meilleur d'eux-mêmes parce qu'il doit gagner, sinon on le  renvoie. Il faut l'accepter, travailler dur et montrer des choses sur le  terrain", a ajouté Nasri. Concernant l'équipe de France, le Marseillais a affirmé avoir souffert  longtemps de l'élimination des Bleus en quarts de finale de l'Euro par  l'Espagne. "Je n'étais pas bien dans ma tête. Il n'y a que depuis le match  contre Newcastle (le 30 mars) que je me sens de nouveau bien. Depuis, j'ai de  bonnes performances car c'est clair dans ma tête", a-t-il dit.

"Je le regrette. Pendant neuf mois c'était moi contre tout le monde, alors qu'en fait ce n'était pas le cas", a dit Nasri, qui assure "ne pas avoir été  fâché" que Didier Deschamps ne le sélectionne plus et se dit "prêt à revenir et  à jouer demain" pour les Bleus. Concernant son avenir en club, Nasri a affirmé vouloir rester à City. "Je  veux montrer à tout le monde, aux fans, aux gens du club qui m'ont fait  confiance qu'ils n'ont pas encore vu le vrai Samir. Je ne suis pas le genre de  gars qui s'en va à la première difficulté", a-t-il dit.

AFP