Diego Costa et José Mourinho
José Mourinho est déjà conquis par Diego Costa | AFP - IAN KINGTON

Mourinho se paye Torres, Demba Ba et Samuel Eto'o

Publié le , modifié le

Avant la rencontre de Ligue des Champions entre Chelsea et le Sporting Portugal, José Mourinho a encore fait le spectacle. L'entraîneur des Blues s'est payé ses trois anciens joueurs Fernando Torres, Demba Ba et Samuel Eto'o en se moquant de leur efficacité. En creux, il a fait l'éloge de son nouvel attaquant de pointe, Diego Costa.

Toute la saison dernière, José Mourinho s'était plaint du niveau de ses attaquants. Sous la main, il avait Fernando Torres, Samuel Eto'o et Demba Ba, mais ce n'était pas suffisant pour le Portugais qui n'a jamais manqué une occasion de les tacler. " Certains attaquants sont des joueurs avec des qualités individuelles fantastiques et peuvent faire seuls ce que leur équipe est incapable de faire. Nos attaquants n’ont pas ce genre de qualité ou de potentiel. Je ne les critique pas, parce qu’ils font d’autres tâches. Le nombre de buts est assez frustrant, pour eux comme moi, mais la contribution est bonne. Les autres joueurs (Agüero et Suarez) jouent avec leurs forces et ont de superbes qualités individuelles : dribble, tir et des mouvements tranchants. Ils résolvent les problèmes. Nous n’avons pas ce genre d’attaquant et en avons besoin pour faire un travail différent. Si j’en attend plus ? Oui. Si nous en avons besoin ? Oui. Mais n’espérez pas que Demba ou Fernando prennent le ballon comme Sergio Agüero ou Luis Suarez, dribblent trois joueurs et marquent", avait-il déclaré en décembre 2013.

Quelques mois plus tard, après la défaite contre le PSG (3-1) en quart de finale aller de C1, il s'était également emporté : "Je ne suis pas content des performances de mes buteurs. Je dois tenter des choses. Avec André (Schürrle), nous avons au moins un joueur supplémentaire pour avoir le ballon. Nous avons un joueur de plus à associer avec d’autres joueurs. Mais s’il n’est pas dangereux c’est parce qu’il n’est pas un buteur. Il peut jouer avec ses partenaires et l’équipe peut ainsi avoir la possession de balle que nous avons eue. Mais le football, ce n’est pas que ça, c’est aussi marquer des buts. Et ça, c’est pour des buteurs, de vrais buteurs". 

Costa quasisment déjà au niveau de Torres, Ba et Eto'o

L'année dernière, Fernando Torres avait inscrit 11 buts en 41 rencontres, Demba Ba, 8 en 29 matches et Samuel Eto'o, 12 en 35 matches. Des statistiques honorables mais qui n'ont jamais convaincu le technicien portugais qui a réclamé l'arrivée d'un "vrai" numéro 9. Et comme souvent dans ces cas-là, Mourinho a eu gain de cause puisque Diego Costa a débarqué cet été en provenance de l'Atletico Madrid poussant vers la sortie Torres (Milan AC), Ba (Besiktas) et Eto'o (Everton). L'Espagnol s'est tout de suite acclimaté à sa nouvelle équipe avec 8 buts en 8 rencontres. Il trône déjà au sommet des buteurs de Premier League (8 réalisations en 6 journées) et a encore fait trembler les filets ce week-end contre Aston Villa.

Une efficacité qui forcément lui attire les louanges de son entraîneur. "Il a déjà marqué plus de buts en cinq matches que les autres dans tout le championnat", a indiqué Mourinho. Cette réussite fait également écho aux statistiques de ses prédécesseurs. Des statistiques forcément moins reluisantes, ce que n'a pas manqué de souligner le "Special One". " Il y a un an, nous avions des lacunes. Le premier but qu’ont marqué nos attaquants de pointe à l’extérieur n’est pas arrivé avant le 1er janvier. À la fin du championnat, nos trois attaquants avaient marqué cinq buts à l’extérieur", a-t-il critiqué. Avec Costa, Mourinho ne s'est pas trompé. Il le sait et n'hésite pas à le faire savoir.

Benoit Jourdain @BenJourd1