José Mourinho Chelsea
L'entraîneur de Chelsea José Mourinho | AFP - FRANCK FIFE

Mourinho avait traité les arbitres de "faibles"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Chelsea José Mourinho avait traité les arbitres de West Ham-Chelsea de "putain de faibles" et refusé de sortir de leur vestiaire, a révélé la Fédération anglaise (FA) de football vendredi, motivant l'interdiction de stade prononcée contre le Portugais.

Selon la version officielle des faits, que Mourinho n'a pas contestée, l'entraîneur portugais a refusé de quitter le vestiaire de l'arbitre pendant la mi-temps de ce match du 24 octobre, que son équipe a perdu au Upton Park de West Ham United (2-1). Après avoir "posé des questions sur un tacle, un hors-jeu et une décision de goal-line", Mourinho a refusé de quitter le vestiaire et tenu des propos injurieux envers l'arbitre: "Il a hurlé que vous putain d'arbitres, vous êtes faibles. Wenger a raison à votre sujet, vous êtes des putains de faibles", a raconté l'arbitre dans son rapport officiel.

Toujours selon le rapport de l'arbitre, Mourinho était furieux car Moss avait expulsé son joueur Nemanja Matic et refusé deux buts de Chelsea, l'un en s'appuyant sur la technologie goal-line et l'autre pour hors-jeu. A la demande de l'arbitre, le chef du service de sécurité de West Ham a ensuite escorté le Portugais "très agressif" hors du vestiaire. Pour la commission de discipline citée par la Fédération anglaise, le comportement de Mourinho "a été inacceptable, il a montré un total manque de respect pour les arbitres du match et le sanctuaire qui est leur vestiaire". Mourinho aurait toutefois démontré depuis qu'il regrettait l'incident, selon la FA. Il a écopé d'un match de suspension ferme, qui sera purgé samedi à Stoke, et d'une amende de 40.000 livres (environ 56.000 euros).