L'hommage du FC Nantes à Emiliano Sala
L'hommage du FC Nantes à Emiliano Sala | LOIC VENANCE / AFP

Mort d'Emiliano Sala: un homme interpellé pour homicide involontaire puis relâché

Publié le , modifié le

La police britannique du Dorset a annoncé avoir arrêté puis libéré un homme pour homicide involontaire dans le cadre de l'enquête concernant la mort du buteur argentin de Nantes, Emiliano Sala. Cet homme est âgé de 64 ans, et est originaire du Nord Yokshire. "Il participe à nos enquêtes et a été libéré", indiquent les forces de l'ordre. Le joueur avait trouvé la mort à bord d'un avion qui s'était écrasé en mer, dans la Manche, alors qu'il rejoignait son nouveau club de Cardiff, le 21 janvier dernier. La solidité de l'appareil, mais aussi la capacité du pilote à mener à bien ce trajet nocturne, avaient été mis en cause.

C'est un porte-parole de la police du Dorset qui a fait cette annonce. C'est elle qui avait permis l'identification du corps d'Emiliano Sala, repêché le 7 février grâce à des recherches privées et authentifié grâce à ses empreintes digitales. La police du Dorset est donc en charge de l'enquête qui est censée déterminer les responsabilités dans cet accident.

Dans un communiqué publié sur leur site internet, l'inspecteur Simon Huxter, des services criminels, indique que "dans le cadre de cette enquête, nous devons déterminer s'il existe des preuves de soupçon de criminalité (...), nous avons arrêté un homme de 64 ans, de la région du Nord Yorkshire, soupçonné d'avoir commis un homicide involontaire par un acte illégal. Il participe à nos enquêtes et a été remis en liberté dans l'attente d'investigations supplémentaires." Et la police du Dorset précise que "cette affaire font donc toujours l'objet d'une enquête".

En février, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) avait établi que l'avion qui transportait Emiliano Sala n'était pas autorisé à effectuer des vols commerciaux. Selon des informations de la BBC, le pilote de l'avion n'était pas habilité à voler la nuit car il était daltonien et sa licence ne disposait pas de la "qualification au vol de nuit". Interrogée par l'AFP, l'Autorité britannique de l'aviation civile (CAA) n'avait pas confirmé cette information, indiquant seulement que "l'enquête de l'AAIB était en cours".

Deux personnes soupçonnées d'avoir diffusé sur les réseaux sociaux une photo prise à la morgue du corps du footballeur argentin Emiliano Sala doivent d'autre part comparaître le 10 juillet devant le tribunal de Swindon.