Pieters Stoke Mata Manchester United
Pieters (Stoke) contre Mata (Manchester United) | ANDREW YATES / AFP

ManU replonge, Tottenham gâche

Publié le , modifié le

ManU et Tottenham, qui se battent désormais simplement pour se qualifier en Ligue des champions via la 4e place, ont concédé du terrain samedi lors de la 24e journée qui a même vu les Red Devils s'incliner à Stoke.

Alors que Arsenal (2) essaiera dimanche contre Crystal Palace de reprendre  provisoirement la tête du championnat en attendant le duel savoureux lundi  entre City (1er) et Chelsea (3e), qui l'encadrent à un et deux points, les Red  Devils ont définitivement basculé dans un autre monde en se faisant encore  battre. Le champion en titre vient ainsi de concéder sa 8e défaite (2-1) de la  saison en championnat et sa 5e en huit matches toutes compétitions confondues  en 2014. Avec une rencontre jouée de plus, ils comptent donc 13 points de  retard avec 14 matches restant à jouer...

Pourtant, contre des Potters qui ne les avaient plus battus en championnat  depuis 1984, les Red Devils ont finalement pu aligner pour la 1re fois au coup  d'envoi Rooney, van Persie et Mata, présentés comme le trio qui doit les faire  remonter au classement. Les trois hommes ont fait ce qu'il fallait: l'Anglais a trouvé le poteau  dans les arrêts de jeu pour son 1er match depuis le 1er janvier et la 29e passe  décisive de l'Espagnol a offert aux Néerlandais son 6e but en sept matches en  même temps que l'égalisation.

Malheureusement pour eux, c'était le jour de gloire d'Adam en face et le  milieu s'est offert un doublé, sa 2e réalisation replongeant dans ses doutes  United cinq minutes après son but tandis que la 1re était consécutive à un coup  franc non cadré avant d'être dévié dans la cage de De Gea. Grâce à ce succès inespéré, Stoke fait donc un bon de la 16e à la 11e place.

Everton se remet en selle

En déplacement à Hull (13), les Spurs ont fait à peine mieux (1-1). Elle  aussi menée, l'équipe de Sherwood, rossée mercredi par City (5-1), a au moins  trouvé les ressources pour égaliser via Paulinho. Du côté des Tigres, il y a  tout lieu de se féliciter des deux recrues du mercato puisque Jelavic, passeur,  a permis à Long d'ouvrir la marque. Au mauvais moment pour les Londoniens, ceux-ci mettent donc fin à cinq  victoires d'affilée à l'extérieur, leur meilleure série depuis 1960.

Tottenham redescend donc à la 6e place et, après avoir grappillé son 44e  point, l'équipe en compte toujours deux de retard sur Liverpool (4), qui joue  dimanche. Justement humilié 4-0 par les Reds dans le derby de la Mersey mardi,  Everton s'est remis en selle en venant laborieusement à bout (2-1) d'Aston  Villa (10). Menés à l'issue de la 1re période, les Toffees, privés pour  plusieurs semaines de Lukaku, ont réagi en seconde période et pris les  commandes à cinq minutes du terme. Voilà donc les hommes de Martinez qui remontent à la 5e place.

Dans les autres rencontres, Sunderland (14), qui n'en finit plus d'étonner  depuis que Poyet est arrivé, continue de flirter avec le succès. Dans le derby du nord, les Blackcats, qui viennent de perdre seulement deux  matches sur 14 depuis le 7 décembre, sont ainsi venus punir 3-0 à St James Park  une équipe de Newcastle (8) qui ne s'est décidément pas remise du transfert de Cabaye. L'avance des Magpies sur Southampton (9) n'est désormais plus que de deux  points puisque les Saints sont allés s'imposer à Fulham sur le même score.  Actifs cet hiver pendant le mercato, les Cottagers ne réussissent pas à enrayer  leur chute et ils occupent même désormais la dernière place du classement.

AFP