Le bonheur des Mancuniens
Le bonheur de Wayne Rooney, buteur, et de tout Manchester United | AFP - OLI SCARFF

Manchester United s'empare du trône d'Angleterre

Publié le , modifié le

L'énorme claque reçue un peu plus tôt par Manchester City à Tottenham (4-1) a été aussitôt mise à profit par le voisin, Manchester United, vainqueur de Sunderland (3-0), mais sans but d'Anthony Martial. Lors de cette 7e journée de Premier League, la bonne affaire est aussi à mettre sur le compte d'Arsenal, victorieux à Leicester (5-2) avec un triplé de Sanchez (et un but de Giroud). Les Gunners dépassent leur rival du jour et reviennent à hauteur de West Ham, qui a arraché le nul à domicile contre Norwich (2-2).

Dans le sillage de sa nouvelle perle, Anthony Martial, Manchester United renoue avec ses espoirs de titre. Et si le buteur français est resté muet cet après-midi, à Old Trafford, face à Sunderland, cela n'a pas été le cas des autres membres de la ligne d'attaque. Depay a été le premier à s'illustrer au meilleur des moments, dans le temps additionnel de la première période, pour donner un premier avantage aux siens (45e+3). Ce coup derrière la tête a été fatal aux joueurs de Dick Advocaat. La mi-temps n'a pas été utile à l'autre technicien néerlandais pour remettre les idées en place à ses joueurs, qui ont encaissé au retour des vestiaires un deuxième but, oeuvre de Wayne Rooney (46e). Son premier but de la saison en championnat, après 11 matches aphone, mais son 171e en Premier League sous ce maillot. Et en toute fin de rencontre, Juan Mata a conclu la rencontre (90e) pour un (3-0) net et sans bavure. Cette 5e victoire depuis le début de la saison offre le trône de leader de Premier League, quelques heures après la déroute subie par Manchester City à Tottenham (4-1). Pour les supporteurs des Citizens, c'est donc un samedi bien noir.

Le triplé de Sanchez

Arsène Wenger doit, pour sa part, se satisfaire du fait que les week-ends se suivent mais ne se ressemblent pas. Une semaine après la frustrante défaite à Chelsea et les deux expulsions, le manageur d'Arsenal a vu ses troupes remporter une victoire moins prestigieuse mais toute aussi importante, sur le terrain de Leicester. Les joueurs de Claudio Ranieri, qui occupaient la 4e place et ,n'avait toujours pas connu le moindre revers cette saison en championnat (ils étaient les derniers dans ce cas), ont mordu la poussière face aux Gunners. Ils avaient pourtant ouvert le score par Vardy (13e), lequel allait réaliser un doublé en toute fin de rencontre (89e). Mais entre-temps, Arsenal a trouvé la bonne carburation, mené par un contre assassin de Theo Walcott, alors même que l'équipe locale avait trouvé la barre transversale de Cech de l'autre côté du terrain (18e). Ensuite, Alexis Sanchez a débuté son show, avec un hat-trick en bonne et due forme avec un but à la 33e, un à la 57e, un dernier à la 81e. Le Chilien ouvrait ainsi son compteur personnel cette saison. Et dans le temps additionnel, après avoir remplacé Walcott, Olivier Giroud trouvait lui-aussi les filets du pied gauche, lui-aussi pour la troisième fois de la saison.

A Liverpool aussi l'attaque était à la fête. Sturridge s'est fendu d'un doublé (58e, 67e), qui a offert la victoire aux Reds sur Aston Villa (3-2) où Gestede s'est également offert un doublé.