Romelu Lukaku Manchester United Crystal Palace
Romelu Lukaku tente de passer en force entre deux joueurs de Crystal Palace | Glyn KIRK / AFP

Manchester United renverse Crystal Palace

Publié le , modifié le

Mené 2-0 par Crystal palace, Manchester United s'est imposé à la dernière minute grâce à un but de Matic lors de la 29e journée de Premier League (2-3). Grâce à ce succès, les Mancuniens reprennent à Liverpool la 2e place du classement.

José Mourinho peut dire merci à Matic. Alors que le match se destinait à finir comme une nouvelle sortie décevante, le Serbe a réussi une superbe demi-volée du gauche dans la lucarne londonienne (90+1) pour aller chercher une deuxième victoire consécutive en championnat. Ce renversement intervient au bon moment pour Manchester United, dont les deux prochains rendez-vous à Old Trafford seront cruciaux. 

Les hommes de Mourinho affronteront samedi prochain les "Reds", leurs deux grands rivaux du nord-ouest de l'Angleterre, dans un match crucial pour le podium de la Premier League. Puis, ils recevront Séville en huitième de finale retour de la Ligue des champions, alors que tout reste à faire après le match nul de l'aller (0-0).  Mais si Mourinho pourra apprécier la révolte des siens en fin de match, il n'a sans doute pas été impressionné par la première période de ses ouailles. Paul Pogba, titulaire, a d'ailleurs connu une sortie bien ordinaire, à l'image de ces ouvertures manquées en fin de première période pour Valencia ou Lingard.

Pogba sans relief

Le Français a même agacé la légende Gary Neville. "Sa grande faiblesse c'est qu'il joue comme s'il était au parc avec ses potes", a pesté à la mi-temps l'ancien de Manchester United Gary Neville. "C'est comme si tout ce qu'il faisait était pour aller sur une vidéo YouTube ou Instagram. C'est comme si ce n'était pas sérieux. On dirait que c'est une blague pour lui. Pas étonnant que José Mourinho l'ait laissé de côté quelques fois ces dernières semaines", a ajouté le désormais consultant sur Sky Sports.

Les "Eagles", qui luttent pour le maintien (17e), ont eux réussis à en tirer avantage, comptant jusqu'à deux buts d'avance avant que les "Red Devils" ne réagissent.  Sur un tir plutôt anodin de l'entrée de la surface, Townsend bénéficiait de la déviation de Lindelöf pour ouvrir le score (11). Puis, sur un coup franc joué rapidement, Schlupp lançait Van Aanholt sur son aile gauche. Le Néerlandais prenait la défense mancunienne de vitesse et réussit son duel face à De Gea pour doubler le score (2-0, 48).

Fouettés par le deuxième but, les "Red Devils" commençaient seulement à réagir, d'abord de façon brouillonne, puis bien plus dangereusement après l'entrée de Mata (67).  Smalling réduisait le score sur un petit centre par-dessus la défense londonienne de Valencia (55), puis Lukaku égalisait grâce à un tir que se frayait un chemin dans une forêt de jambes pour (76). Et Matic a fait parler la poudre...