Joie Manchester
Manchester United retrouve le sourire | GEOFF CADDICK / AFP

Manchester United redevient le club plus riche du monde, le PSG 6e

Publié le , modifié le

Douze ans après l’avoir quittée, Manchester United a repris la toute première place des clubs les plus riches du monde. Selon l'étude annuelle du cabinet Deloitte, le club mancunien détrône en effet le Real Madrid qui se retrouve même troisième, derrière le FC Barcelone. Le Paris Saint-Germain a quant à lui perdu deux places pour pointer au sixième rang. Le deuxième club français dans ce classement est l'Olympique Lyonnais et se retrouve en 24e position.

Sur la planète football, il ne suffit pas d’être le meilleur. Non qualifié pour la Ligue des Champions cette saison (ce qui représente une perte d’au moins 12,5 millions d’euros) et actuellement sixième de la Premier League, Manchester United a pourtant cumulé 689 millions d'euros de revenus lors de la saison 2015/16. Le club détrône le Real Madrid, qui occupait cette première place depuis onze ans.

L'OL n'arrive qu'à la 24e place

Avec 620,1 millions d'euros lors de la saison dernière, le Real Madrid se retrouve même devancé par son meilleur ennemi, le FC Barcelone (620,2 millions d'euros), deuxième, le trio de tête ayant dépassé pour la première fois la barre des 600 millions d'euros de revenus. Ce podium reste néanmoins inchangé depuis la parution du premier classement de Deloitte lors de la saison 1996/97.

Ogre incontestable en Allemagne, le Bayern Munich occupe quant à lui la quatrième place devant l’autre club mancunien, Manchester City, qui apparaît pour la première fois dans le top 5 du classement, grâce notamment à sa qualification en demi-finales de la Ligue des Champions l'an dernier. Le Paris Saint-Germain recule donc de deux rangs et pointe désormais à la 6e place de ce classement. Un seul autre club français fait partie du Top 30, c'est l'Olympique Lyonnais. Apparu à dix reprises dans ce Top 20, accrochant même une 11e place lors de la saison 2005-2006, l'OL se contente cette fois du 24e rang.

Une hausse de 20% pour le Top 20

Selon l’étude, les plus riches gagnent toujours plus. En effet, les vingt premier clubs de ce classement ont cumulé 7,4 milliards d'euros de revenus la saison dernière, contre 6,6 milliards lors de l'exercice précédent, soit une hausse de 12%. A noter que si le PSG est le seul club français à faire partie du Top 10, la Premier League est de loin la mieux représentée avec huit clubs dans le top 20, dont Leicester (20e), le surprenant champion d’Angleterre. Ce dernier a cumulé 172,1 millions d'euros de revenus.

C’est en Italie que l’ambiance est la plus morose avec la perspective qu’il n’y ait plus qu’un club présente dans ce Top 20, contre quatre actuellement. "Je pense que cela reflète la situation en Italie", estimé Tim Bridge, consultant, "cela reflète l'incapacité à y générer de nouveaux revenus à la fois commercialement et les jours de matches, la vétusté des stades étant l'un des problèmes".

 

Classement Deloitte
Classement Deloitte
Romain Bonte