Memphis Depay Manchester United
Le Mancunien Memphis Depay sera-t-il à la fête face à Liverpool ? | OLI SCARFF / AFP

Manchester United-Liverpool, un choc trop précoce

Publié le , modifié le

Manchester United et Liverpool, deux clubs en reconstruction et en quête de repères, se retrouvent samedi à Old Trafford pour le choc de la 5e journée du Championnat d'Angleterre, qui arrive peut-être un peu tôt dans la saison.

Et comme si cela ne suffisait pas, les deux grands rivaux anglais, tous  deux sept points au compteur, restent chacun sur une défaite. A Swansea (2-1)  pour les Red Devils (5e), et à Anfield pour les Reds (7e), humiliés (3-0) par  West Ham. Autant dire qu'avant le retour des coupes européennes, la Ligue des  champions à Eindhoven pour Manchester United et l'Europa League à Bordeaux pour Liverpool, la trêve internationale a fait du bien. Ces deux revers ont été d'autant plus dommageables que les deux clubs,  attendus après avoir laissé plus de questions que de réponses la saison précédente, avaient jusque-là rendu une copie plutôt propre: ils étaient tous  deux invaincus et n'avaient encaissé aucun but.

Leurs défaites ont donc soudainement mis en évidence ce qui n'allait pas  jusque-là mais était masqué. Ainsi, les ambitieux Mancuniens n'ont inscrit que  trois buts en quatre matches, dont un "csc" et un de Januzaj, parti depuis. Ce  qui a peut-être convaincu Louis van Gaal de miser 80 M EUR sur Anthony Martial  juste avant que le mercato ne ferme. Entre-temps, Rooney, qui n'a plus marqué en championnat depuis avril, s'est  ressourcé en sélection en inscrivant ses 49e et 50e buts internationaux pour  détrôner Sir Bobby Charlton.

"Pas mieux comme match que Liverpool"

"Je mentirais si je disais que cela ne me renforce pas, a-t-il assuré  ensuite. J'espère que ces deux buts signifient que je vais continuer à marquer.  Cela me donne envie de continuer. Il n'y a pas mieux comme match que Liverpool  à la maison après une défaite." Si van Gaal n'est pas convaincu, il lancera peut-être directement l'ancien  attaquant de Monaco, 19 ans tout juste. Il faudra regarder aussi si le technicien néerlandais, rendu "malade" par  les critiques sur l'absence de jeu de son équipe, titularise De Gea après son  départ avorté au Real Madrid, ou s'il continue de préférer Romero au portier  espagnol. De Gea a toutefois signé une prolongation de quatre ans ce vendredi  et pourrait donc remettre les gants bientôt.

Du côté de Liverpool, c'est encore pire avec seulement deux buts marqués,  et plus aucun depuis la 2e journée. Un bilan insuffisant qui met Brendan  Rodgers de nouveau sous pression. Après Bordeaux, il aura heureusement quatre matches à domicile pour  redresser la barre. Samedi, la suspension de Coutinho et les probables absences de Henderson et  Lallana risquent de coûter cher à son milieu alors que son équipe a perdu les  deux confrontations avec Manchester United l'an passé. "C'est l'occasion d'évacuer la défaite, de repartir de l'avant, veut croire  le milieu de Liverpool, Lucas. C'est sûrement l'un des plus gros matches de la  saison. Mais les émotions, l'excitation, il faut les laisser au public. Nous,  on est excités aussi, mais de la bonne façon. Un bon résultat peut vous donner  beaucoup de certitudes et de confiance pour avancer."

AFP